À découvrir ce mois-ci !Une nouvelle revue est née : BioMatériaux dentaires Cliniques

Revue Information Dentaire / 02/03/2016 Une nouvelle revue est née : BioMatériaux dentaires Cliniques

Interview de Jean-Pierre Attal, rédacteur en chef de BMC

ID : Vous êtes rédacteur en chef d’une nouvelle revue dont le premier numéro sortira dès le mois prochain. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Jean-Pierre Attal : Les biomatériaux dentaires constituent notre quotidien au cabinet dentaire et, pourtant, ils sont méconnus. Actuellement, il existe des revues internationales qui leur sont consacrées, mais qui contiennent essentiellement des articles de recherche. Ces revues sont difficiles à lire et ne permettent pas une mise à jour aisée des connaissances. L’idée de départ était donc, tout en gardant la rigueur scientifique du contenu, de présenter les biomatériaux avec une approche résolument pédagogique et clinique. Je voulais créer une revue de biomatériaux dentaires vraiment accessible, destinée aux étudiants, aux praticiens et même aux enseignants. C’est ce que j’ai proposé à Claudie Damour-Terrasson qui a accepté avec enthousiasme. C’est ainsi que BMC est né.
Pouvez-vous nous donner quelques exemples de l’approche pédagogique de BMC ?
Les articles seront pour la plupart courts, donc plus faciles à lire. Sur un biomatériau donné, nous reprendrons les connaissances essentielles à zéro, afin que tout le monde puisse rattraper son retard. Nous allons éviter les tableaux de chiffres et les descriptions complexes des mécanismes physiques, chimiques ou mécaniques caractéristiques des biomatériaux. Les auteurs ont comme consigne d’illustrer au maximum leurs propos par des schémas, des photos cliniques, voire des vidéos accessibles sur le site par un QR code qu’il suffira de flasher avec son smartphone. Le Pr Jacques Dejou, spécialiste de pédagogie médicale, nous apportera même des conseils pour apprendre les biomatériaux. Enfin, la périodicité semestrielle me semble favorable pour lire puis revenir sur un numéro.
Pouvez-vous nous parler de l’équipe qui vous accompagne dans cette aventure ?
Je suis entouré de deux rédacteurs en chef adjoints. La première, Elisabeth Dursun, est une jeune et brillante Maître de Conférences en Odontologie pédiatrique à Paris Descartes. En dehors du travail rédactionnel, elle est chargée d’échanger et de trouver des contributions dans toutes les disciplines cliniques, notamment l’odontologie pédiatrique et l’orthodontie. J’y tiens, car toutes les disciplines odontologiques sont intéressées par les biomatériaux. Le second rédacteur en chef adjoint, mon ami Alain Perceval, est enseignant au CHU Saint-Pierre à Bruxelles. Cet excellent clinicien veillera à ce que les thématiques biomatériaux soient toujours contextualisées avec la clinique. Par ailleurs, l’ambition de cette revue est de devenir une référence dans le monde francophone et Alain était le mieux placé pour nous aider à développer nos échanges avec la Belgique.

Qu’en est-il du comité de lecture ?

Nous avons constitué un comité de lecture international avec des personnalités incontournables de très grande notoriété, qui ont été particulièrement intéressées, elles qui publient dans des revues de très haut niveau, par l’approche pédagogique de BMC. C’est le cas d’ailleurs aussi pour le comité national, riche d’enseignants, de chercheurs et de cliniciens. Mais cela n’empêche pas les membres du comité de lecture de rédiger des articles. C’est le cas de Pascal Magne qui nous fait le cadeau d’écrire pour la première fois « no post no crown », concept qu’il a popularisé, mais jamais consigné dans la presse scientifique. De même, Gil Tirlet nous explique très clairement ce qu’est un full mock-up.
Au niveau du fonctionnement, après avoir vérifié que les articles reçus correspondent à la ligne éditoriale établie (qualité scientifique, approche pédagogique et clinique), ils sont transmis à deux membres du comité de lecture pour une analyse qui peut donner lieu à des remaniements afin de répondre aux exigences du comité.
En lisant le premier numéro, qu’apprendront les lecteurs sur les biomatériaux ?
La question est difficile, car ce numéro est très riche, comme en témoigne le sommaire. Plutôt que de résumer l’ensemble des articles, je préfère vous donner trois exemples.
• Le premier concerne les verres ionomères de haute viscosité, méconnus et peu utilisés par les praticiens. Pourtant, leur qualité adhésive intrinsèque, leur tolérance à la mise en œuvre grâce à leur hydrophilie, leur bioactivité, leur résistance à l’usure, leur absence de résine potentiellement toxique et leur coût plus faible que celui des composites sont autant de qualités qui pourraient inciter le praticien à les utiliser davantage, notamment sur les petites cavités occlusales ou proximales.
• Le deuxième exemple intéresse les résines Bis-acryl : de nombreux praticiens continuent à utiliser les résines Polyméthacrylate de Méthyle (PMMA) pour la réalisation des provisoires, alors que leur exothermie de prise et leur rétraction peuvent engendrer de nombreux problèmes. Les résines Bis-acryl ne présentent pas ces inconvénients.
• Enfin, la rubrique « Avis d’expert » permettra d’en apprendre beaucoup sur la zircone et le collage. Par exemple, si vous faites partie de ceux qui pensent qu’il est impossible de coller sur la zircone, Matthias Kern, le meilleur spécialiste mondial du sujet, vous dira l’inverse.
Pouvez-vous nous citer les rubriques récurrentes ?
Outre les rubriques dédiées aux matériaux, les lecteurs retrouveront dans chaque numéro des pages consacrées à l’analyse de la bibliographie (Bruno Jacquot), aux nouvelles technologies (Laurent Tapie), à la recherche (article sur soumission) et aux laboratoires de prothèse (Didier et Hélène Crescenzo).
D’autres rubriques seront créées au fil des publications. Ainsi, dès le numéro 2, les lecteurs pourront découvrir les rubriques Trucs et astuces pour les restaurations au composite, Biomécanique et biomatériaux, et Biologie et biomatériaux.
Vous avez évoqué la mise à jour des articles. Comment se fera-t-elle ?
Un QR Code sera apposé au début de la plupart des articles. Il suffira que les abonnés le “flashent” pour accéder en ligne aux mises à jour prévues annuellement. Il faudra donc conserver précieusement chaque numéro de BMC car, au final, les numéros successifs de BMC formeront une « mini encyclopédie » des biomatériaux dentaires à jour sur une période de plusieurs années. À ranger soigneusement dans sa bibliothèque donc !
La Société Francophone de Biomatériaux Dentaires (SFBD), que vous présidez, est partenaire de BMC. Quel sera son rôle ?
Une revue sur cette thématique ne pouvait pas se passer de la caution scientifique des meilleurs spécialistes français des biomatériaux dentaires en France qui sont tous membres de la SFBD et, pour une grande part d’entre eux, membres du comité de lecture. Le bureau à qui j’ai présenté cette proposition de partenariat a été enthousiaste. Des informations régulières sur les actions de la SFBD paraîtront dans la revue. Dans le numéro 1, le Pr Brigitte Grosgogeat présente la société.

Quel est votre sentiment quelques semaines avant la sortie du premier numéro ?

Je pense à mes maîtres et à tous ceux qui ont permis le développement des biomatériaux en France.
Après le Pr Gérald Burdairon, c’est le Pr Michel Degrange qui a véritablement popularisé les biomatériaux dentaires. Ce dernier nous a quittés il y a six ans. Je lui dédie ce premier numéro.


Sommaire du premier numéro
Avant-propos et Éditoriaux
Revue de presse

Bruno Jacquot

Le conseil pédagogique

Jacques Dejou
Concept
Adhésion, biomatériaux CFAO. Biomimétique restauratrice sans tenons
ni couronnes
Pascal Magne
Matériaux
Les ciments verres ionomères à haute viscosité.
Partie 1 - De nouvelles perspectives
Elisabeth Dursun
Nouvelles technologies
L’impression 3D ?
Partie I - Définitions
Laurent Tapie
Recherche
Le lauréat de la bourse
Michel Degrange
Clinique
Les résines bisacryl
Marion Bulidon, Mathieu Derbanne
Les full mock-up 
Gil Tirlet
Les secrets de l’isolation.
Partie I - Les feuilles de digue, les pinces à trous, le cadre, les crampons, la pince à crampons
David Gerdolle

Laboratoire de prothèse
La céramique pressée
Hélène et Didier Crescenzo
Avis d’expert
Can we bond to zirconia ?
Matthias Kern
L’Image en MEB
Lucas Naves
La vidéo de BMC : Infiltration de l’émail hypominéralisé et mécanisme du masquage optique
Anthony Atlan
 
Vie professionnelle/Université
Qu’est-ce qu’un dispositif médical ?
Philippe Rocher

Présentation de la SFBD
Brigitte Grosgogeat



Je souhaite m'abonner à BMC >>>


Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

EHPAD : de l’intérêt de former le personnel à l’hygiène bucco-dentaire

EHPAD : de l’intérêt de former le personnel à l’hygiène bucco-dentaire

Entre avril 2016 et juin 2017, la Croix Rouge française, l’UFSBD et Philips ont réalisé, dans le cadre d’un programme « Sourire et bien vieillir », un dépistage bucco-dentaire auprès de 560 personnes en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Bilan : un quart des résidents ont une gingivite et trois quarts présentent du tartre.   On compte en ...

Enquête 11/12/2017
Le dentiste ?

Le dentiste ?

La peur du dentiste s’estomperait-elle ? A en croire un sondage réalisé par le site de rendez-vous en ligne Mondocteur.fr publié le 27 novembre l’occasion de l’ADF, 70 % des Français n’ont pas peur d’aller chez le dentiste.   Les 30 % restant, ceux qui donc reconnaissent craindre un rendez-vous chez leur praticien, ont peur d'avoir mal (28% des femmes et 31% des hommes), peur de ...

Enquête 29/11/2017

Petit panorama de l’orthodontie

Effectifs : 2 100 ODF et 700 exclusifsSelon la Commission, les spécialistes qualifiés en orthopédie dento-faciale (ODF) représentent 6,5 % des chirurgiens-dentistes exerçant en France métropolitaine, soit environ 2 100 professionnels en 2015. Par ailleurs, 700 chirurgiens-dentistes omnipraticiens concentrent leur activité sur les soins d’orthodontie qui « représentent plus de la moitié ...

Enquête 30/10/2017A
19/11/2017 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Urgent, ODF cherche remplaçant(e) longue durée. Libreville Gabon. Conditions vie exceptionnelles. Email : eegabon@gmail.com
27/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Paris 75005, cède cause retraite (30/06) cabinet bien placé, possibilité 2 praticiens (médical, paramédical) loyer modéré. Tél. 01 43 36 53 ...
03/11/2017 - ASSISTANTES - OFFRES D'EMPLOIS Boulogne 92, recherche assistante qualifiée avec expérience, sérieuse, motivée et disponible. Tél. 01 46 21 06 86.
18/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Bois-Colombes 92, choisissez sécurité, profit + temps libre. Cause retraite, vends cabinet ouvert 3,5 jours par semaine, 12 semaines de vacances/an. ...
22/11/2017 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Toulouse Métropole, vends cabinet un poste. Faibles charges. Etudie toutes propositions. Tél. 06 37 54 35 89.
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°42 Vol.99 - 13 Décembre 2017 Sommaire Je m'abonne