Enseignements interactifs

Revue Information Dentaire / 09/11/2018 Enseignements interactifs

Cette semaine, le comité scientifique de l’ADF 2018 vous propose une revue de presse en lien avec les séances clés de chaque discipline. Votre traditionnelle revue de presse a donc choisi de se porter sur les modalités des séances proposées en vous rapportant cet article qui aborde l’intérêt des « cliqueurs » dans les enseignements cliniques interactifs. Ses auteurs y font d’abord le constat que les présentations traditionnelles, souvent monodirectionnelles et centrées sur l’enseignant, sont passives, monotones et ne répondent pas toujours aux besoins des étudiants. Les apprentissages plus actifs revêtent désormais un intérêt grandissant dans les disciplines de la santé, avec en particulier l’usage de « cliqueurs », petites télécommandes interactives permettant de répondre en temps réel à des questions directes ou des QCM. Le but de cette évolution est d’enrichir par l’interactivité les séances d’apprentissage pour les rendre plus efficaces et plus engageantes pour les étudiants.

L’objectif de l’étude irlandaise rapportée dans cet article est donc de mesurer l’effet de ces cliqueurs sur les apprentissages lors d’enseignements pluridisciplinaires en microbiologie à des étudiants en médecine de 3e année, et d’évaluer l’attitude des étudiants vis-à-vis de ces techniques lors de leurs apprentissages par rapport à des séances témoins sans cliqueurs.
 
Les séances reposent sur la préparation d’une présentation PowerPoint incluant des questions de type QCM ou vrai/faux auxquelles les étudiants répondent en direct à l’aide du cliqueur. Les résultats sont immédiatement présentés sous forme de graphiques et discutés par l’enseignant. Parmi les résultats de cette étude, la majorité des étudiants plébiscitent les enseignements pluridisciplinaires considérés comme plus agréables et plus intéressants que ceux centrés sur une seule discipline qui suscitent moins de réflexion, soulèvent moins facilement de problèmes concrets en lien avec la réalité de la pratique clinique forcément pluridisciplinaire.
La grande majorité des étudiants de l’étude a aussi jugé ces enseignements plus agréables avec l’emploi des cliqueurs qui leur procurent un sentiment de sécurité dans l’interaction par le caractère anonyme des réponses collectées. Ils se sentent également davantage concernés par le cours auquel ils sont plus attentifs. Il en résulte une meilleure compréhension, une plus grande motivation et un intérêt majoré pour le thème abordé.
 
Cependant, cette étude n’a pas montré d’effet statistiquement positif de l’emploi des cliqueurs sur la qualité des apprentissages ou de compréhension. Toutefois, leur emploi montre clairement un engagement plus important des étudiants concernés par le cours perçu comme plus agréable et une expérience d’apprentissage enrichie. D’autres technologies que les boîtiers comme des applications sur smartphone peuvent aussi enrichir les expériences d’apprentissage interactif, notamment pour des auditoires importants. 
 
 

Question à... Christian Verner

Président scientifique du congrès ADF 2018

 
Comment avez-vous organisé les séances cette année pour susciter l’intérêt et l’engagement des congressistes tout au long de la semaine ?
Le programme est attractif et répond à des problématiques actuelles concrètes pour chaque omnipraticien. 473 conférenciers ont été choisis pour leur expertise dans le domaine qui les concerne, mais aussi pour leur capacité à transmettre leur savoir.
Le comité scientifique a innové sur les formats et les formes pédagogiques, en plus du concours des jeunes talents, du carrefour sociétal, de la séance événement « Gérez votre stress », des masterclasses, des flashs recherche…, les séances seront plus rythmées avec plus d’intervenants par séance et des interventions plus courtes pour capter toujours l‘attention, susciter l’intérêt, exposer différents points de vue de manière pragmatique.
 
Plusieurs séances sont pluridisciplinaires, quels en sont les objectifs scientifiques et pédagogiques ?
Beaucoup de problématiques sont trans­versales et impliquent plusieurs disci­plines, nous avons voulu décloisonner les conférences pour plus d’efficacité et d’échange entre les intervenants. Ce partage, et parfois les confrontations des idées, est aussi un cheminement très intéressant pour ceux qui assistent à l’argumentation.
Quels sont les modes d’interactivité employés dans les séances et quels en sont les objectifs recherchés ?
Chaque congressiste peut envoyer des questions en direct à l’aide de son smartphone. Dans certaines séances, les congressistes vont être sollicités directement par le président de séance ainsi que le conférencier.
Les réponses immédiates permettront de réaliser un chemin conducteur, un apprentissage étape par étape sur mesure pour les participants. Cela augmentera bien évidemment leur implication et le sentiment d’avancer ensemble.

Pascal De March
MCU-PH, Université de Lorraine Responsable de rubrique

Mot de passe oublié / Aide
Devenir membre
Aucun commentaire

Articles similaires

DTM et orthèses occlusales

DTM et orthèses occlusales

Les consultations pour des motifs de douleurs ou dysfonctionnements temporo-mandibulaires (DTM) ne sont pas courantes dans les cabinets d’omni­pratique, mais la plupart des praticiens qui sont confrontés plusieurs fois par an à ce type de demande n’ont pas toujours, faute de connaissances spécifiques, la bonne attitude pour considérer ces patients opportunément, avant que la situation ne se ...

Revue de presse 15/11/2018

Comparaison de la stabilité à cinq ans de trois dispositifs de contention : un essai contrôlé randomisé

Un défi majeur du traitement orthodontique consiste à éviter la récidive et à assurer la stabilité à long terme des résultats obtenus. Il existe de nombreuses études récentes sur les effets à court terme des différents moyens de contention, mais aucune ne s’est intéressée aux effets à plus long terme.  L’objectif de cette étude, sous la forme d’un essai clinique randomisé, était ...

Revue de presse 07/11/2018A

comparaison de la vitesse de croissance staturale aux différents stades de maturation des vertèbres cervicales

La connaissance du moment et de la quantité de croissance de nos patients est essentielle pour le diagnostic, la planification du traitement, le résultat et la stabilité globale des thérapeutiques. En fonction du stade de développement et de la vitesse de croissance attendue pour un patient, différentes modalités de traitement peuvent être envisagées, en particulier chez les patients présentant ...

Revue de presse 07/11/2018A
17/10/2018 - ASSISTANTES - OFFRES D'EMPLOIS Tournefeuille 31, recherche aide-dentaire ou assistante qualifiée. Recherche plus un profil de personnalité pour assurer l'organisation autour du ...
06/11/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Avenue Mac-Mahon Paris 17e, cède cabinet non conventionné depuis 46 ans. Tél 06 74 28 66 85.
17/10/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Cède agréable cabinet, dans beaux locaux 86m2 rue Rébeval 75019 avec ou sans les murs. Exercice individuel omnipratique + implantologie chirurgie. ...
05/11/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Aix en provence Nord, (avec parking) cabinet omnipratique implantologie, parodontologie radio panoramique cherche collaborateur(trice) thésé pour ...
02/11/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Vend Paris Butte Montmartre, cabinet 180m2, pleine vue sur jardin clos. 3 fauteuils, 1 salle de chirurgie, 1 labo de prothèses (2 postes), 1 bureau ...
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°39 Vol.100 - 14 novembre 2018 Sommaire Je m'abonne