• Écrit par

« Boule » sublinguale : la conduite à tenir

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Un patient âgé de 23 ans consulte en urgence pour une tuméfaction sublinguale droite (fig. 1) évoluant depuis 48 heures, indolore, gênant l’élocution. Il ne présente aucun antécédent médico-chirurgical, mais rapporte avoir eu quelques épisodes de tuméfaction de petite taille sous la langue à droite, disparaissant spontanément. Aucun traumatisme récent n’est rapporté à l’interrogatoire. Il n’existe aucune adénopathie cervicale. L’examen endobuccal montre une volumineuse tuméfaction sublinguale droite ne dépassant pas la ligne médiane, sans signe d’inflammation, lisse, rose bleutée et souple. La muqueuse buccale est normale. La palpation de la glande submandibulaire droite fait sourdre de la salive claire à l’ostium du conduit submandibulaire (caroncule sublinguale). Il existe un sillon libre avec la table mandibulaire.

1. Quel est le diagnostic le plus probable ?
a. Kyste dermoïde
b. Lymphangiome
c. Kyste mucoïde
d. Abcès du plancher buccal d’origine dentaire
e. Lipome
 
2. Quel(s) examen(s) complémentaire(s) de principe prescrivez-vous ?
a. Bilan sanguin (Numération globulaire, plaquettes)
b. Orthopantomogramme (OPT)
c. IRM
d. TDM

e. Aucun

3. Quelle est la…

Les commentaires sont fermés.