Apport du concept de puits d’accès angulé en prothèse unitaire transvissée

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°3 - 15 juin 2021 (page 222-228)
Information dentaire
  1. Comment les nouvelles solutions de rattrapage d’axe permettent-elles d’optimiser les traitements implantaires ?
  2. Le concept de puits d’accès angulé est-il simplement une évolution prothétique ?

    Afin de répondre à la fois aux impératifs chirurgicaux et prothétiques, il est aujourd’hui acquis que la mise en place d’implants doit être guidée par la prothèse. Ce concept thérapeutique de régénération prothétique guidée et de continuum chirurgico-prothétique est basé sur l’élaboration d’un projet prothétique préalable à toute réhabilitation [1,2]. Ce projet pré-prothétique repose sur le contexte esthétique, biologique et fonctionnel de la situation clinique considérée, permettant ainsi une position des axes implantaires compatibles avec la future prothèse d’usage et garantissant le maintien à long terme de la restauration [3,4].

    Du fait de la résorption, la situation clinique peut s’avérer défavorable au positionnement idéal des implants et les industriels ont pu mettre à la disposition des praticiens et des laboratoires plusieurs solutions visant à faciliter les réhabilitations grâce à l’évolution des technologies et aux techniques de CFAO [5,6]. Le développement des outils de planification implantaire assistée par ordinateur a ainsi permis en première intention d’optimiser la position des implants par rapport à la future prothèse, tout en respectant les impératifs anatomique et chirurgicaux.

    Les industriels ont également développé des piliers angulés et des puits d’accès angulés permettant de rattraper l’axe implantaire et ainsi favoriser l’intégration de la prothèse.

    Ces dernières solutions, au-delà de la correction d’axe proposée, constituent aujourd’hui un élément qu’il est intéressant de systématiquement intégrer à la réflexion menant à l’élaboration du projet thérapeutique. En effet, combiner de manière systématique une position optimale des implants, un faible encombrement de la connexion et une angulation du puits de vis permet de préserver au maximum le volume de la reconstruction prothétique et ainsi d’optimiser le traitement et d’en assurer la pérennité.

    Cet article est réservé aux abonnés.
    Pour lire la suite :

    Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
    Mot de passe
    oublié ?

    Vous pouvez également :

    Acheter l'article En version numérique
    Acheter le numéro À l'unité

    Thèmes abordés

    Sur le même sujet

    Prothèse

    Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique minimalement invasive chez l’adolescent : gestion de l’incisive latérale

    L’agénésie est l’une des anomalies dentaires les plus couramment rencontrées avec une prévalence de 1,6 % à 9,6 % selon les études...
    Prothèse

    Article réservé à nos abonnés Coiffes télescopes dento-portées en polymère thermoplastique. Réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

    Un patient de 81 ans se présente en consultation dans le cadre d’une demande de réhabilitation prothétique mandibulaire. L’anamnèse indique...
    Prothèse

    Article réservé à nos abonnés Prothèse sur implant : mise en charge immédiate

    Force est de constater que la réussite du traitement dépendra du sérieux de la mise en œuvre des étapes pré-prothétiques...
    Prothèse

    Article réservé à nos abonnés Praticien-prothésiste, le duo gagnant au service du patient édenté. Présentation du concept Aera Smile

    Féru de lectures sur la prothèse dentaire et assidu à de nombreuses formations continues, Philippe Pisseloup a occupé son exercice...
    Prothèse

    Article réservé à nos abonnés Le système BDT. Version ibérique

    Le système BDT (Burnout Denture Tooth Technique) compte chaque jour davantage d’utilisateurs du fait de la simplicité de son protocole,...
    Prothèse

    Article réservé à nos abonnés Approche de prothèse partielle sur obturateur. La prothèse au quotidien

    Si l’on devait définir de façon simple et concise la prothèse maxillo-faciale au laboratoire en comparaison avec la prothèse amovible...