Enregistrement et transfert de la forme du berceau gingival dans les édentements du secteur antérieur

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°3 - 15 juin 2022 (page 156-170)
Information dentaire

– Quelles sont les particularités du berceau gingival péri-implantaire ?

– Comment enregistrer puis transférer au laboratoire de prothèse la forme du berceau gingival péri-implantaire ?

– Quelle technique classique faut-il privilégier ?

– Quelle valeur ajoutée apportent les techniques numériques ?

– Existe-t-il un protocole numérique validé ?

La réhabilitation implanto-prothétique du secteur esthétique est un défi permanent pour le praticien. En effet, l’ostéointégration et la survie d’un implant ne sont plus aujourd’hui les seuls critères de succès. Au-delà des enjeux fonctionnels et biologiques, d’autres paramètres, en particulier esthétiques, sont à prendre en considération, d’autant plus que les progrès techniques rendent légitime le niveau accru d’exigence des patients.

Pour peu que les impératifs de choix et de positionnement de l’implant soient respectés, et les défauts osseux et muqueux considérés lors de la phase chirurgicale, la morphologie et la stabilité des tissus mous péri-implantaires sont les derniers prérequis à l’intégration biologique et esthétique de la restauration d’usage.

Dans ce but, la phase de temporisation permettra d’organiser la mise en forme du berceau gingival et du profil d’émergence de la future restauration d’usage et de recréer les déterminants esthétiques : la présence et le volume des papilles interproximales, l’alignement des collets et la situation de points de contacts adéquats [1].

Selon la stratégie thérapeutique choisie, cette phase peut avoir recours à un pilier de cicatrisation anatomique [2] ou une couronne transitoire dont les profils sont prédéterminés. Elle peut être conduite de manière précoce pendant la phase d’ostéointégration, ou différé après l’ostéointégration grâce à une couronne transitoire dont le profil est modifié de manière progressive et séquentielle par la compression basale [1, 3].

Une fois les tissus mous péri-implantaires cicatrisés et le modelé gingival optimal obtenu, il convient d’enregistrer et de transférer ces données au laboratoire de prothèse.

De nombreuses techniques ont été décrites afin d’y parvenir pour les éléments unitaires dans le secteur esthétique maxillaire [4, 5].

Nous envisagerons d’abord les techniques classiques ayant…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêts et faisabilité des réhabilitations par CFAO chez les patients pris en charge sous anesthésie générale : à propos de trois cas

Le plateau technique particulier de l’anesthésie générale soumet le praticien à certains obstacles pour la réalisation des étapes prothétiques conventionnelles....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique et fonctionnelle d’un patient atteint de microdontie d’origine génétique : une approche pluridisciplinaire

Ce cas clinique présente la prise en charge d’un patient âgé de 33 ans avec une microdontie généralisée d’origine génétique des...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Évaluation in vitro de quatre scanners intra-oraux en prothèse implantaire plurale chez l’édenté partiel et chez l’édenté total

L’empreinte optique intra-orale, qui peut être considérée comme le premier maillon de la chaîne numérique de conception et fabrication assistées...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Mise en place de l’enseignement de l’empreinte optique et de la CFAO en formation initiale

Contexte Lire les informations sur une tablette, se réunir par visioconférence, réserver son billet de train par téléphone, faire sa...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Protocole de double mise en charge immédiate avec guide chirurgical de premier forage : à propos d’un cas clinique

La réhabilitation fonctionnelle et esthétique d’un patient totalement édenté par une double mise en charge immédiate constitue une des réhabilitations...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La CFAO en prothèse maxillo‑faciale. Vers une simplification des protocoles ?

Réhabilitations orales L’équipe enseignante de Réhabilitations orales de l’École de Médecine Dentaire d’Aix Marseille Université regroupe actuellement 1 PU-PH, 1...