Information Dentaire<br>

Information Dentaire

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Acheter/s'abonner

Sommaire

Articles

Numéros précédents

Bibliographie

Evaluations

Espace auteurs

ID tendances

Articles

Rechercher
Rechercher

lancer la recherche

Les antibiotiques en odontologie pédiatrique

Les antibiotiques en odontologie pédiatrique

ID - Année : 2019 - Volume : 101 ID - Année : 2019 - Volume : 101 - Numéro : 1 - Page :
L’augmentation de la prévalence de la résistance aux antibiotiques représente un enjeu majeur de santé publique et une menace sérieuse pour la santé mondiale. Elle est due à un usage souvent excessif et inapproprié des antimicrobiens. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) [1], l’Organisation des Nations Unies (ONU) et les sociétés savantes [2, 3] appellent les professionnels de santé à une utilisation rationnelle et responsable des antibiotiques afin de combattre ce fléau. Auteurs : Christine Khoury
Maître de conférences associée
Département d’odontologie pédiatrique,
Faculté d’odontologie,
Université Claude Bernard Lyon 1

Jean-Jacques Morrier
PU-PH
Département d’odontologie pédiatrique,
Faculté d’odontologie,
Université Claude Bernard Lyon 1
8,00€ Acheter Réduire
1. « Boule » sublinguale droite.

« Boule » sublinguale : la conduite à tenir

ID - Année : 2019 - Volume : 101 ID - Année : 2019 - Volume : 101 - Numéro : 1 - Page :
Un patient âgé de 23 ans consulte en urgence pour une tuméfaction sublinguale droite (fig. 1) évoluant depuis 48 heures, indolore, gênant l’élocution. Il ne présente aucun antécédent médico-chirurgical, mais rapporte avoir eu quelques épisodes de tuméfaction de petite taille sous la langue à droite, disparaissant spontanément. Aucun traumatisme récent n’est rapporté à l’interrogatoire. Il n’existe aucune adénopathie cervicale. L’examen endobuccal montre une volumineuse tuméfaction sublinguale droite ne dépassant pas la ligne médiane, sans signe d’inflammation, lisse, rose bleutée et souple. La muqueuse buccale est normale. La palpation de la glande submandibulaire droite fait sourdre de la salive claire à l’ostium du conduit submandibulaire (caroncule sublinguale). Il existe un sillon libre avec la table mandibulaire. Auteurs : Samuel Huang
Interne DES de Chirurgie orale
Faculté de Chirurgie dentaire de l’Université Paris Diderot

Sarah Auchère
Externe en odontologie Faculté de Chirurgie dentaire de l’Université Paris Descartes

Alp Alantar
Praticien Hospitalier
Responsable de l’Unité Fonctionelle de Chirurgie orale Hôpital Max Fourestier, Nanterre
8,00€ Acheter Réduire
Mise en œuvre clinique d’un composite universel de dernière génération en méthode directe

Mise en œuvre clinique d’un composite universel de dernière génération en méthode directe

ID - Année : 2019 - Volume : 101 ID - Année : 2019 - Volume : 101 - Numéro : 1 - Page : 20-25
Cet article présente les premiers cas d’utilisation d’un composite de dernière génération suivant le protocole routinier mis en œuvre dans un cabinet d’omnipratique. Le produit est un nanohybride à 81 % de nouvelles charges composées de silice et de zircone. Auteurs : Thierry Caire
8,00€ Acheter Réduire
Il y a noir et noir !

Il y a noir et noir !

ID - Année : 2018 - Volume : 100 ID - Année : 2018 - Volume : 100 - Numéro : 44 - Page :
Classiquement, toute macule ou papule cutanée noirâtre doit faire évoquer un mélanome mais, avec l’expérience clinique, bon nombre de dermatologues font plutôt appel à un processus de reconnaissance globale de type intuitif qui prend en compte différents éléments dont les critères de malignité A (asymétrie), B (bords irréguliers), C (couleur inhomogène), D (diamètre en surface supérieur à 6 mm) et E (extension en surface ou évolutivité). Toutefois, la gravité du mélanome et l’aggravation du pronostic au cours de l’évolution sont à l’origine d’une attitude quasi obsessionnelle : « Il faut toujours y penser. » Auteurs : Jacky Samson
Professeur honoraire,
Faculté de Médecine, Genève

Jean-Christophe Fricain
PU-PH, UFR des sciences odontologiques,
Université de Bordeaux,
Pôle Odontologie et Santé Buccale,CHU de Bordeaux
8,00€ Acheter Réduire
La régénération dans le traitement des défauts infraosseux en 2018

La régénération dans le traitement des défauts infraosseux en 2018

ID - Année : 2018 - Volume : 100 ID - Année : 2018 - Volume : 100 - Numéro : 43 - Page :
La présence de défauts infraosseux est caractéristique de la maladie parodontale, maladie inflammatoire d’origine infectieuse. Le but du traitement parodontal, après le contrôle de l’inflammation, est la reconstruction des tissus parodontaux détruits, se traduisant cliniquement par une diminution de la profondeur des poches et un gain d’attache clinique. Si, en raison des limites biologiques de la cicatrisation, la reconstruction des tissus parodontaux détruits est impossible lorsque la résorption osseuse est horizontale, il est possible de l’obtenir en présence de défauts infraosseux. Auteurs : Catherine Mattout Docteur ès sciences odontologiques Parodontologie et implantologie exclusives
8,00€ Acheter Réduire
Repenser le concept de prévention en cariologie

Repenser le concept de prévention en cariologie

ID - Année : 2018 - Volume : 100 ID - Année : 2018 - Volume : 100 - Numéro : 43 - Page :
En dentisterie, le terme « prévention » est souvent associé aux notions d’épidémiologie et de santé publique ; pourtant, la prévention fait partie de l’omnipratique quotidienne sans que le praticien en ait forcément conscience. Cet article rappelle les différents types de prévention, primaire à tertiaire, associés à la cariologie pour introduire celle de prévention quaternaire plus récemment développée en médecine. Auteurs : Sophie Doméjean
Département Odontologie Conservatrice
CHU Estaing Clermont-Ferrand, Service d’Odontologie
Université Clermont Auvergne, UFR d’Odontologie
Centre de Recherche en Odontologie Clinique EA 4847, Clermont-Ferrand

Michèle Muller-Bolla
Département Odontologie Pédiatrique
UFR d’Odontologie, Université Côte d’Azur
Pôle Odontologie, CHU Nice
URB2i-EA 4462, Paris Descartes
8,00€ Acheter Réduire
Dossier Esthétique

Dossier Esthétique

ID - Année : 2018 - Volume : 100 ID - Année : 2018 - Volume : 100 - Numéro : 29 - Page : 17-68
12,00€ Acheter En savoir +
Un nouveau numéro sur l’esthétique ? Voyons un peu pourquoi l’esthétique est si importante en ce moment.
Si le dictionnaire la définit comme « une discipline de la philosophie ayant pour objet les perceptions, les sens et la beauté », dans le langage courant, l’adjectif « esthétique » est synonyme de « beau ». Dans notre société de l’image, les normes de beauté sont notamment fabriquées et entretenues par les médias et les réseaux sociaux. La beauté évolue également avec le temps et la société ; ce qui est beau aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain. Cela tient du goût comme des critères de beauté qui évoluent avec les modes. Mais cette beauté est en fait un terme très subjectif qui résonne en chacun d’entre nous d’une manière fort différente, mais le désir de l’atteindre nous est commun.
Et cette volonté de tendre vers l’excellence de la beauté ne pourra être acquise dans la réalisation de nos traitements dentaires que par l’harmonie des proportions et le soin apporté à leurs réalisations. Ce que j’ai voulu au travers de ce numéro spécial esthétique est d’essayer de trouver et de regrouper des approches nouvelles, par les sujets traités mais également par ceux qui en parlent. Même si les occupations des uns et des autres ont été des freins pour disserter plus avant de sujets passionnants, vous aurez de quoi étancher votre soif d’apprendre. Je vous souhaite une excellente lecture. Alain Perceval Auteurs :
12,00€ Acheter Réduire
1. Radiographie rétro-alvéolaire. Lésion radioclaire mal définie en regard de 34 et 35.

À propos d’une lésion radioclaire alvéolaire mandibulaire

ID - Année : 2018 - Volume : 100 ID - Année : 2018 - Volume : 100 - Numéro : 40 - Page : 33-34
Une patiente, âgée de 52 ans, est adressée par son chirurgien-dentiste traitant pour un bilan parodontal. Elle ne présente aucune pathologie systémique et ne fume pas. À l’exception de gingivorragies, elle ne décrit aucun signe clinique. Cliniquement, on retrouve des poches parodontales modérées généralisées et, localement, en regard de 34-35, une déhiscence gingivale vestibulaire associée à une récession gingivale de 1 mm en regard de 34, un dépôt de plaque bactérienne et un état légèrement inflammatoire en regard de la récession. Le bilan long cône réalisé lors du bilan de la parodontite met en évidence une lésion radioclaire mal limitée de 2 cm sur 2 cm centrée entre les 34 et 35 (fig. 1). Aucun liseré périphérique d’ostéocondensation n’est observé et l’on retrouve une résorption radiculaire partielle des deux prémolaires. Les deux dents répondent par ailleurs positivement aux tests thermiques et présentent une faible mobilité. La lésion est curetée sous anesthésie locale après élévation de lambeaux vestibulaire et lingual, les 35 et 34 étant préalablement extraites, les parois osseuses résiduelles faisant l’objet d’un curetage minutieux ; les tissus excisés étant envoyés pour analyse anatomopathologique. Auteurs : Christian Milin
Ancien Assistant
Praticien hospitalier, Centre hospitalier Nord Vienne, Châtellerault

Emmanuel Turbe
Praticien libéral, Châtellerault
8,00€ Acheter Réduire
1. La 16 est incriminée dans des infections récurrentes. L’évaluation endodontique écarte la reprise de traitement.

La régénération osseuse guidée (ROG) : quand stabiliser la membrane ?

ID - Année : 2018 - Volume : 100 ID - Année : 2018 - Volume : 100 - Numéro : 40 - Page : 36-38
La questionLors d’un défaut osseux, l’indication de correction osseuse s’impose. Différents moyens sont disponibles. Nous nous intéresserons dans ce bref article à la régénération osseuse guidée (ROG) qui nécessite en général la pose de biomatériaux et de membrane. Dans quel cas de régénération osseuse cette membrane n’a-t-elle pas besoin d’être stabilisée ? La question est fréquemment est posée. Nous allons, à travers des cas cliques suivis, présenter les différentes indications et techniques.   La méthodeLes incisions doivent être décalées du site ... Auteurs : Georges Khoury
Responsable scientifique du DU Clinique de Reconstitution Osseuse Pré-Implantaire Paris 7, Hôpital Rothschild
Ex-président de la Société Française de Dentisterie Esthétique (SFDE)
8,00€ Acheter Réduire
Voir +
28/11/2018 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Paris et banlieue Cabinet convivial et agréable situé à Eaubonne (95), cherche remplaçant(e) pour janvier et/ou collaborateur(trice) pour deuxième fauteuil. ...
30/11/2018 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Paris et banlieue Boulogne 92, excellent emplacement, cède cabinet avec ou sans les murs, 36m2 avec possibilité d'agrandissement. Tél. 06 12 30 85 26.
09/01/2019 - PRATICIENS - OFFRES D'EMPLOIS - Province et communauté Strasbourg centre, beau cabinet omnipratique implantologie 2 postes 3D cherche collaborateur(trice) en vue succession. Tél. 03 88 61 02 31, 06 51 51 ...
15/01/2019 - MATERIELS Dans 95, Compresseur Dürr Dental 1 poste peu servi. Tél. 06 61 69 42 90.
08/01/2019 - CABINETS VENTES LOCATIONS - Province et communauté Dans 26, retraite 09/2019 cède cabinet accès handicapés, parking. Tél. 06 84 56 04 76.
Toutes les annonces

Dernière parution

ID n°1/2 Vol.101 - 16 janvier 2018 Sommaire Je m'abonne