3 341 € : coût moyen de la rentrée en chirurgie dentaire

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°37 - 26 octobre 2022
Information dentaire

3 341 € c’est le montant moyen que devront débourser cette année les étudiants en deuxième année de chirurgie dentaire, selon une étude de l’Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD) publiée le 6 octobre. Un montant en légère diminution de 1,97 % par rapport à 2020, année de la dernière étude de l’organisation estudiantine.

Il comprend un coût général de 2 393 € (+ 2,37 % par rapport à 2020) répartis sur différents domaines tels que le logement, les assurances, les frais de vie courante, les droits d’inscriptions, etc., auquel s’ajoute un montant spécifique de 948 € (- 12,88 % par rapport à 2020) pour s’équiper du matériel nécessaire aux études en odontologie : gants, blouse, sonde, précelle, miroir, fouloirs, pince à crampon, cadre à digue, bols et spatules à plâtre, etc. Évidemment, ces coûts varient sensiblement d’une région et d’un UFR à l’autre. Les loyers, par exemple, s’échelonnent de 670 € en moyenne à Paris contre 386 à Brest ou 501 € à Nantes. Pour les frais spécifiques, les montants varient selon les UFR de 215 à 2 162 € pour les étudiants non boursiers, et de 25 à 1 309 € pour les étudiants boursiers.

Adapter les budgets des UFR

Des solutions existent pour faire baisser la facture selon l’association : rachat du matériel d’anciens étudiants par les corporations étudiantes, création de « bourses à l’équipement », faire jouer la concurrence entre les industriels fournisseurs, mutualiser les commandes entre facultés ou encore limiter la quantité de matériel demandée aux étudiants. « L’achat d’un articulateur avec arc facial dès le premier cycle, dont l’utilisation se limite parfois à seulement quelques séances de travaux pratiques dans l’année pour certaines facultés, pourrait être remplacé par un pool d’articulateurs utilisables d’années en années », remarque ainsi l’UNECD. Mais la vraie solution reste d’adapter les budgets des UFR. « Ces frais complémentaires pédagogiques n’ont pas lieu d’être, tranche l’UNECD. Il est plus que nécessaire de réunir toutes les parties prenantes et mettre à fin ce système. Mais pour réussir cela, il est urgent de financer, à hauteur de ses véritables besoins, la formation des futurs chirurgiens-dentistes. »

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Exercice professionnel Formation

Rapport IGAS : plaidoyer pour une certification périodique « lisible par tous et simple d’utilisation »

Comment sera financée la certification périodique ? C’est à cette question que s’est attelée l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Ce...
Actualité Formation

Traumatologie des maxillaires : webinaire

Le jeudi 26 janvier 2023, la Société Française de chirurgie Orale (SFCO) organise une conférence ouverte à tous, présentée par Guy...
Formation

Article réservé à nos abonnés Colloque « Facteurs humains en santé »

Un enjeu primordial pour améliorer nos performances « Le deuxième colloque des facteurs humains en santé a eu lieu à l’Oncopole...
Formation

Avec quels biomatériaux régénérer ?

C’est sur ce thème que le Pr Kerstin Gritsch et le Dr Xavier Struillou ont animé le webinar Colgate présenté le 20 septembre...
Formation

Article réservé à nos abonnés Restaurations et prothèses pédiatriques pour l’omnipraticien

Odontologie pédiatrique / ODF Thématique D76 Samedi 26 novembre – 11h/12h Responsable scientifique : Romain Jacq Conférenciers : Estelle Moulis, Elisabeth Dursun,...
Formation

Article réservé à nos abonnés Un village français à Copenhague…

Hélène Rangé : Quels étaient les objectifs de ce « village » français au sein du congrès EuroPerio10 ? Brendra Mertens : Le Village EFP...