3 questions au Professeur Vianney Descroix

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°44 - 15 décembre 2021
Information dentaire

« Améliorer l’attractivité des carrières d’enseignant chercheur et favoriser les conditions d’apprentissage des étudiants »

Le 22 novembre, le conseil de gestion de l’UFR d’Odontologie unique de l’Université de Paris (issu de la fusion de Garancière et Montrouge) a élu le Professeur Vianney Descroix nouveau doyen de l’UFR d’Odontologie pour une durée de cinq ans. Docteur en chirurgie dentaire de l’Université Paris Diderot, Docteur en Pharmacie de l’Université Paris Descartes, Professeur en biologie, Chef de service de la Pitié Salpêtrière depuis 2014 et administrateur provisoire de l’UFR d’Odontologie depuis le 19 juillet dernier, Vianney Descroix est également membre du comité de rédaction de L’Information Dentaire.

L’Information Dentaire : L’UFR d’odontologie unique a ouvert ses portes en septembre alors que vous en étiez déjà administrateur. Comment se sont déroulés la rentrée et le premier trimestre dans cette nouvelle configuration ? Quels sont les avantages de ce format ?

Vianney Descroix : L’UFR d’Odontologie de l’Université de Paris a été créée le 19 juillet 2021, à la suite de la fusion des Universités Paris

Descartes et Paris Diderot. Nous avons donc réalisé en septembre dernier une première rentrée universitaire où « Garancière » et « Montrouge » n’étaient plus des UFR mais des bâtiments universitaires. Cela fait plus de deux ans que nous préparons la création de l’UFR d’Odontologie unique d’Université de Paris. Les équipes administratives et d’enseignants chercheurs se sont réunies régulièrement pour que tout se passe le mieux possible en septembre. Cela a représenté et représente encore un véritable challenge ; cette nouvelle UFR compte deux sites universitaires, six services hospitaliers, près de 1 000 étudiants en formation initiale et autant en troisième cycle et formation continue. Je dois ici remercier et dire toute mon admiration à l’ensemble des personnels de l’UFR qui ont réussi à faire de cette rentrée et de ce premier trimestre une véritable réussite.

Car au-delà de la création de l’UFR unique, nous nous sommes également engagés dans une réforme pédagogique des 5 années d’études précliniques et cliniques. Cette création présente de nombreux avantages, tout particulièrement en termes de mutualisation des moyens techniques, de mise en commun des compétences administratives et d’émulation scientifique et médicale avec le rassemblement de l’ensemble des enseignants chercheurs. L’atout majeur de la création de cette nouvelle UFR est sa visibilité au niveau européen et international.

Quels sont les dossiers les plus urgents à gérer ?…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Rencontre avec

Article réservé à nos abonnés Armelle Manière : portrait d’une enseignante-orthodontiste passionnée

“J’ai compris qu’enseigner est aussi un métier, et que cela s’apprend” Pourquoi êtes-vous devenue chirurgien-dentiste et orthodontiste ? Quel a été...
Rencontre avec

Naviguer et soigner autour du globe

Comment vous est venue l’idée de ce projet ? Il est dans un coin de ma tête depuis assez longtemps. Allier mon métier, ma...
Rencontre avec

interview FilipPo Graziani

Virginie Monnet-Corti : Among your many research topics, which are the lines of research you are pursuing at the moment...