Analyse de la névralgie trigéminée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°23 - 9 juin 2021
Information dentaire
Article analysé : Diana C, Kumar RD, Bodh R, Kumari S. Does the surgical intervention for trigeminal neuralgia refractory to pharmacotherapy improve quality-of-life ? A Systematic Review. J Oral Maxillofac Surg 2021 Mar 10:S0278-2391(21)00236-6. doi: 10.1016/j.joms.2021.03.003. Epub ahead of print.

l s’agit d’une revue systématique de la littérature incluant 10 articles des bases de données PubMed, SCOPUS, Science Direct et Cochrane library, publiées jusqu’en mars 2020.
Le but de l’étude est d’apporter des preuves sur l’amélioration de la qualité de vie des patients souffrant de névralgie trigéminale (soulagement immédiat et à long terme des douleurs, faible taux de récidive) par un traitement chirurgical.

Les auteurs rappellent la définition de la névralgie du trijumeau par l’International Classification of Headache Disorders (2018) comme une douleur neurologique développée sans cause apparente autre qu’une compression neurovasculaire impliquant généralement le nerf V (branches V.2 ou V.3). Cette affection est expliquée par une compression de la racine sensitive du nerf trijumeau près du tronc cérébral au niveau de la zone d’entrée par un vaisseau sanguin induré ou déformé ou une lésion occupant l’espace menant à une distorsion des fibres nerveuses et des dommages ischémiques microvasculaires suivis par une démyélinisation nerveuse secondaire. Des maladies comme la sclérose en plaques, induisant aussi une démyélinisation nerveuse, peuvent conduire à une névralgie du trijumeau secondaire.
Les névralgies du trijumeau sont, dans la majorité des cas, gérées par un traitement médical en première intention, mais environ 50 % des patients deviennent réfractaires aux médicaments au cours du temps avec une intolérance à l’augmentation des doses et aux effets secondaires.

Les traitements chirurgicaux deviennent alors nécessaires pour ces patients. Les différents traitements chirurgicaux disponibles sont la rhizotomie radiofréquence percutanée (PRR/RF), la rhizotomie glycérol percutanée (PGR), la cryothérapie, la radiochirurgie stéréotaxique (SRS) avec la radiochirurgie par gammaknife (GKRS) et la compression par ballon percutanée (PBC) et des techniques chirurgicales comme la neuroectomie…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sialopathies obstructives de la glande submandibulaire: proposition de classification

Koch et al. présentent une étude rétrospective monocentrique incluant 314 patients atteints d’une sialopathie obstructive de la glande submandibulaire, de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Revue de presse et choix des articles rapportés : décryptage des enjeux de la littérature internationale

Comme chaque année, la rentrée de septembre marque un nouveau départ pour la rubrique Revue de presse internationale que nous...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Estimation des cancers liés aux rayons X dans les cabinets dentaires américains : le jeu en vaut-il la chandelle ?

L’objectif de cette étude était d’estimer le nombre possible de cas de cancer produits au cours de l’année 2019 dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Influence du contrôle de la position des incisives sur la réponse mandibulaire chez des patients en croissance présentant une malocclusion squelettique de classe II

L’objectif de cette étude était de vérifier si le contrôle de la position des incisives maxillaires et mandibulaires, pendant le...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation par les orthodontistes et les profanes de l’attractivité des modifications d’un profil féminin associé à une malocclusion de classe II division I

Le traitement d’une malocclusion de classe II division 1 chez l’adulte peut être conduit par camouflage, avec rétraction des incisives maxillaires...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Influence de l’expansion maxillaire rapide sur l’énurésie nocturne chez l’enfant

L’énurésie nocturne (EN) est un trouble du sommeil qui touche les enfants de plus de 4 ans et qui se caractérise par...