Analyse de la névralgie trigéminée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°23 - 9 juin 2021
Information dentaire
Article analysé : Diana C, Kumar RD, Bodh R, Kumari S. Does the surgical intervention for trigeminal neuralgia refractory to pharmacotherapy improve quality-of-life ? A Systematic Review. J Oral Maxillofac Surg 2021 Mar 10:S0278-2391(21)00236-6. doi: 10.1016/j.joms.2021.03.003. Epub ahead of print.

l s’agit d’une revue systématique de la littérature incluant 10 articles des bases de données PubMed, SCOPUS, Science Direct et Cochrane library, publiées jusqu’en mars 2020.
Le but de l’étude est d’apporter des preuves sur l’amélioration de la qualité de vie des patients souffrant de névralgie trigéminale (soulagement immédiat et à long terme des douleurs, faible taux de récidive) par un traitement chirurgical.

Les auteurs rappellent la définition de la névralgie du trijumeau par l’International Classification of Headache Disorders (2018) comme une douleur neurologique développée sans cause apparente autre qu’une compression neurovasculaire impliquant généralement le nerf V (branches V.2 ou V.3). Cette affection est expliquée par une compression de la racine sensitive du nerf trijumeau près du tronc cérébral au niveau de la zone d’entrée par un vaisseau sanguin induré ou déformé ou une lésion occupant l’espace menant à une distorsion des fibres nerveuses et des dommages ischémiques microvasculaires suivis par une démyélinisation nerveuse secondaire. Des maladies comme la sclérose en plaques, induisant aussi une démyélinisation nerveuse, peuvent conduire à une névralgie du trijumeau secondaire.
Les névralgies du trijumeau sont, dans la majorité des cas, gérées par un traitement médical en première intention, mais environ 50 % des patients deviennent réfractaires aux médicaments au cours du temps avec une intolérance à l’augmentation des doses et aux effets secondaires.

Les traitements chirurgicaux deviennent alors nécessaires pour ces patients. Les différents traitements chirurgicaux disponibles sont la rhizotomie radiofréquence percutanée (PRR/RF), la rhizotomie glycérol percutanée (PGR), la cryothérapie, la radiochirurgie stéréotaxique (SRS) avec la radiochirurgie par gammaknife (GKRS) et la compression par ballon percutanée (PBC) et des techniques chirurgicales comme la neuroectomie…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Antirésorptifs et risques d’ostéonécroses : que savent les praticiens ?

On ne trouve que ce que l’on cherche, et on ne cherche que ce que l’on connaît. Que savent les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés La présence d’un diastème médian maxillaire a-t-elle une influence sur la perception esthétique d’un sourire par analyse vidéo ?

La présence d’un diastème médian est une des caractéristiques qui peut affecter l’esthétique d’un sourire. En effet, la perception esthétique...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Techniques de régénération pulpaire : survie et guérison au rendez-vous, mais continuer à évaluer l’édification radiculaire

L’objectif d’un traitement endodontique de la dent permanente immature nécrosée vise à réduire la charge bactérienne intracanalaire afin d’obtenir la...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Hiérarchisation des facteurs prédisposant à l’accroissement gingival au cours d’un traitement orthodontique : le rôle de la quantité de biofilm

Le mécanisme à l’origine de l’accroissement gingival qui peut survenir lors d’un traitement orthodontique fixe n’est pas encore totalement élucidé....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés La prévalence des malocclusions est plus élevée chez les écoliers présentant des signes d’hyperactivité

Le Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH) est un trouble du comportement caractérisé par un manque de concentration,...