Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2024 (page 18)
Information dentaire
Gavic L, Budimir M, Tadin A. The association between self-esteem and aesthetic component of smile among adolescents. Prog Orthod. 2024 Mar 4;25(1):9.

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de la confiance en soi. Cette étude visait à investiguer le lien entre l’estime de soi des adolescents et l’aspect esthétique de leur sourire, tout en évaluant la concordance des opinions à ce sujet entre les adolescents et les dentistes.

Matériels et Méthodes : L’enquête a été menée à l’aide d’un questionnaire anonyme distribué à des adolescents âgés de 13 à 18 ans. Il portait sur les données générales et démographiques des participants (âge, sexe, niveau scolaire), leur historique orthodontique ainsi que leur souhait de recevoir un traitement orthodontique. De plus, ce questionnaire contenait des questions relatives à l’estime de soi selon Coopersmith ; plus le score était élevé, plus l’estime de soi du répondant l’était aussi. Enfin, l’esthétique du sourire était évaluée par chaque adolescent et par un dentiste de manière indépendante en utilisant le Composant Esthétique de l’IOTN (Aesthetic Component of the Index of Orthodontic Treatment Need ; AC-IOTN). Ce composant classe les patients en trois niveaux de besoin de traitement orthodontique : le premier niveau (Grade 1, 2, 3, 4) signifie qu’il n’y a pas besoin de traitement, le deuxième niveau (Grade 5, 6, 7) signifie qu’il y a un besoin modéré, et le troisième niveau (Grade 8, 9, 10) signifie qu’il y a un grand besoin de traitement orthodontique.

Résultats : Dans le cadre de cette étude, 413 enfants âgés de 13 à 18 ans ont été inclus, présentant un âge moyen de 15,28 ans (± 1,61). Parmi eux, 60,29 % étaient des filles et 39,71 % étaient des garçons. Les adolescents qui ont évalué leur esthétique de sourire de manière similaire à celle du dentiste ont démontré une estime de soi plus élevée que ceux qui la percevaient comme étant moins satisfaisante que celle du…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Simplification des critères diagnostiques des DTM

article que nous avons décidé de mettre en lumière fait suite à une publication de 2014*, dans laquelle un groupe...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Infection à Herpes simplex et cancers têtes et cou

Les cancers de la bouche et du pharynx constituent un groupe hétérogène comprenant les cancers de la lèvre, de la...
Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...