Avulsion des troisièmes molaires : les racines d’abord

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°40 - 22 novembre 2023
Information dentaire
Article analysé
Wang B, Sun R, Li T, Sun Y, Zheng L, Zhao J. Does the “Root Removal First” strategy prevent postoperative complications in the surgical removal of impacted mandibular third molars in the Pell and Gregory class C and horizontal position? – a randomized clinical trial. BMC Oral Health 2023;23:391.

Les troisièmes molaires représentent environ 98 % de toutes les dents retenues (incluses ou enclavées), pouvant être à l’origine, entre autres, de complications locales telles qu’une lésion carieuse de la deuxième molaire adjacente (12,6 % des cas), l’apparition d’une poche parodontale profonde (8,9 %) ou d’une exposition radiculaire (9,7 %) sur la face distale de la deuxième molaire adjacente voire une résorption radiculaire sur cette dent (20,17 % à 52,9 % des cas). À ce titre, l’avulsion des troisièmes molaires retenues est fréquemment indiquée pour prévenir ou traiter de telles complications. Cependant, en cas d’inclusion profonde, l’avulsion de ces dents peut être à l’origine de complications iatrogènes notables au niveau de la deuxième molaire adjacente ou du nerf alvéolaire inférieur, lors de l’ostéotomie d’abord.

Dans cet essai contrôlé randomisé sur 274 patients (127 hommes, 147 femmes, âgés entre 18 et 55 ans) présentant une troisième molaire en position horizontale profondément incluse (classe C de la classification de Gregory et Pell), les auteurs ont comparé l’intérêt de l’avulsion première des racines avant la couronne sur la survenue de complications locales au niveau de la deuxième molaire adjacente et du nerf alvéolaire inférieur. Ainsi, dans le groupe expérimental (n = 137), les troisièmes molaires étaient avulsées via une voie d’abord réalisée à la hauteur de la jonction corono-radiculaire de la dent (puis élargie distalement si nécessaire). Après séparation corono-radiculaire, les racines étaient avulsées en premier puis la couronne dans un second temps, à travers l’espace libéré par les racines. Cette technique permettait ainsi de préserver un bandeau osseux intact tout autour de la deuxième molaire adjacente. Dans le groupe contrôle (n = 137), les troisièmes molaires étaient avulsées selon une approche dite « conventionnelle », à…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Simplification des critères diagnostiques des DTM

article que nous avons décidé de mettre en lumière fait suite à une publication de 2014*, dans laquelle un groupe...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Infection à Herpes simplex et cancers têtes et cou

Les cancers de la bouche et du pharynx constituent un groupe hétérogène comprenant les cancers de la lèvre, de la...
Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...