Effets de la nutrition et des hormones sur le résultat du traitement par appareil fonctionnel chez les patients présentant une malocclusion squelettique de classe II

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°3 - 15 juin 2020
Information dentaire
Zhang X, Yi J, Li Y. Effects of nutrition and hormones on functional appliance treatment outcome in patients with skeletal Class II malocclusion. J World Fed Orthod. 2020 Mar;9(1):9-12.

Les malocclusions squelettiques de classe II, par prognathie maxillaire et/ou rétrognathie mandibulaire, sont l’une des dysmorphoses les plus fréquentes. Jusqu’à 89 % des patients atteints de malocclusion squelettique de classe II présentent une déficience mandibulaire, principalement causée par une hypoplasie mandibulaire et associée à d’importantes répercussions sur les fonctions orofaciales, l’apparence et la qualité de vie. Les appareils fonctionnels sont prescrits depuis longtemps pour traiter les malocclusions squelettiques de classe II, avec des effets observés limités sur le squelette, en particulier la croissance mandibulaire. Plusieurs approches complémentaires ont été proposées, ayant pour but d’amplifier les effets squelettiques des traitements par appareils fonctionnels.

L’objectif de cette revue était d’évaluer et de résumer les données probantes publiées sur l’utilisation de la nutrition et l’apport d’hormones pour favoriser le traitement par appareil fonctionnel chez les patients atteints d’une malocclusion squelettique de classe II.

La nutrition et/ou l’hormonothérapie pourraient améliorer l’efficacité du traitement fonctionnel des malocclusions de classe II.

Les articles pertinents ont été identifiés par une recherche électronique systématique menée dans MEDLINE via Ovid à l’aide de mots-clés tels que « nutrition », « hormone », « appareil fonctionnel », « orthodontie », « développement maxillo-facial » et « anomalies maxillo-faciales ». Les auteurs ont mené un examen des bibliographies des articles sélectionnés à la recherche d’autres articles pertinents.

La recherche documentaire a permis d’identifier 239 études. Les données publiées ont montré que l’utilisation de la nutrition et des hormones, y compris les hormones de croissance, les hormones sexuelles, l’insuline et l’IGF-I (insulin-like growth factor 1), semblaient améliorer…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Empreinte conventionnelle ou numérique

La diversification de l’offre, l’évolution des performances des scanners intra-oraux, mais aussi la généralisation des matériaux prothétiques mis en forme...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluer une dent avant un retraitement endodontique

En 2017, une équipe de cliniciens londoniens, ayant des compétences de spécialistes en prothèse, parodontologie et endodontie, a cherché à...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sinus et chirurgie implantaire

Avec le développement de l’implantologie, les sinus maxillaires sont entrés davantage dans le champ d’intervention du chirurgien-dentiste. D’abord parce qu’ils...
Revue de presse

Une incisive humaine vieille de 70 000 ans

Une incisive humaine vieille de 70 000 ans a été retrouvée dans la grotte dite de « Coupe-Gorge » à...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Santé parodontale et orthodontie : quelle méthode ?

Un beau visage est un avantage préférable à toutes les lettres de recommandation. » Cette citation d’Aristote résonne dans nos sociétés...
Revue de presse

Covid-19 et tests salivaires : quel enjeu pour les chirurgiens-dentistes ?

En santé publique, la mesure classique pour ralentir et enrayer le développement d’une épidémie consiste à détecter, tester, isoler et...