Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2024 (page 19)
Information dentaire
Da Silva GCB, Firmino RT, Souto Nóbrega WF, Nogueira ABD, d’Ávila S. Comparative cross-sectional study of socio-psychological orthodontic needs and oral habits in Autism Spectrum Disorder. Spec Care Dentist. 2023 Nov 4.

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques. Toutefois, ils sont plus susceptibles de rencontrer des problèmes orthodontiques, indirectement liés à des facteurs tels qu’une sensibilité orale accrue à certaines caractéristiques alimentaires. Cette sensibilité peut entraîner une sélectivité alimentaire, se traduisant par des régimes principalement composés d’aliments plus mous et collants, pouvant potentiellement influer le développement des arcades dentaires. En outre, la forte prévalence des habitudes parafonctionnelles contribue à l’apparition de malocclusions. Cette étude transversale avait pour objectif d’évaluer le besoin orthodontique socio-psychologique chez les enfants/adolescents présentant ou non un TSA, ainsi que son lien avec les habitudes orales néfastes.

Matériels et méthodes : Deux groupes d’enfants/adolescents âgés de 6 à 14 ans ont été constitués : le groupe d’étude comprenait des enfants/adolescents TSA, tandis que le groupe de contrôle incluait des enfants/adolescents sans TSA. Leurs parents/tuteurs ont rempli deux questionnaires : l’un concernant les données sociodémographiques, et l’autre portant sur les habitudes orales néfastes survenues au cours des 12 derniers mois. L’évaluation du besoin de traitement orthodontique reposait sur le Composant Esthétique (AC) de l’IOTN (Aesthetic Component of the Index of Orthodontic Treatment Need), une mesure subjective évaluant le besoin socio-psychologique. L’AC a été évalué de manière indépendante par les parents/tuteurs et par le chercheur en comparant le sourire de l’enfant à une photographie présentant la plus grande ressemblance esthétique parmi dix enregistrements photographiques standardisés (échelle d’attractivité esthétique normalisée de l’IOTN). Les photographies évaluées de 1 à 4 indiquaient peu ou pas…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Simplification des critères diagnostiques des DTM

article que nous avons décidé de mettre en lumière fait suite à une publication de 2014*, dans laquelle un groupe...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Infection à Herpes simplex et cancers têtes et cou

Les cancers de la bouche et du pharynx constituent un groupe hétérogène comprenant les cancers de la lèvre, de la...
Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...