Évaluation de l’état psycho-émotionnel des patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires : une étude pilote

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2024 (page 21)
Information dentaire
Pihut ME, Kostrzewa-Janicka J, Orczykowska M, Biegańska-Banaś J, Gibas-Stanek M, Gala A. Initial assessment of the psycho‑emotional state of patients with temporomandibular disorders: A pilot study. Dent Med Probl. 2024 Jan‑Feb;61(1):153-159.

Objectif : L’objectif de cette étude pilote était de développer un questionnaire pour évaluer l’aspect psycho-émotionnel des patients souffrant de Dysfonctionnements Temporo-Mandibulaires (DTM), ainsi que de proposer des orientations pour une prise en charge psychologique et/ou psychiatrique.

Matériels et méthodes : Cette étude impliquait des patients en bonne santé générale, n’ayant subi aucun traumatisme crânio-facial au cours des cinq dernières années et ne présentant aucun trouble mental sévère. Ces patients consultaient initialement pour des soins dentaires. Le diagnostic de DTM était basé sur le questionnaire RDC/TMD (Research Diagnostic Criteria for Temporomandibular Disorders). Le questionnaire comprenait 30 items sur l’état émotionnel du patient, notamment la baisse d’humeur, l’irritabilité, la tristesse, le manque de concentration, le désir de s’isoler, la nervosité, l’anxiété, etc. Par la suite, les patients étaient répartis en quatre sections en fonction des résultats du questionnaire : section A (0-30 points) : bon état psycho‑émotionnel ; section B (31-60 points) : difficultés psycho-émotionnelles légères qui ne causent pas de gêne au patient, une surveillance est requise ; section C (61-90 points) : difficultés psycho‑émotionnelles modérées, une aide spécialisée est recommandée ; section D (91-120 points) : difficultés psycho-émotionnelles exacerbées fréquentes ou continues, une consultation psychiatrique et un soutien psychothérapeutique sont indiqués.

Résultats : Au total, 260 patients ont été inclus, âgés de 20 à 43 ans. Les scores moyens étaient de 37,7 +/- 12,58 points pour le Groupe 1, c’est‑à‑dire majoritairement dans la section B, tandis que les scores moyens du Groupe 2 étaient de 24,9 points +/- 7,95, c’est-à-dire majoritairement dans la section A. La différence était statistiquement significative (p < 0,001).

Conclusion :

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Simplification des critères diagnostiques des DTM

article que nous avons décidé de mettre en lumière fait suite à une publication de 2014*, dans laquelle un groupe...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Infection à Herpes simplex et cancers têtes et cou

Les cancers de la bouche et du pharynx constituent un groupe hétérogène comprenant les cancers de la lèvre, de la...
Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Étude transversale comparative des besoins orthodontiques socio-psychologiques et des habitudes orales dans le trouble du spectre autistique

Objectif : Les enfants et les adolescents atteints de trouble du spectre autistique (TSA) ne présentent pas des caractéristiques orales spécifiques....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Association entre estime de soi et composante esthétique du sourire chez les adolescents

Contexte et Objectif : Durant l’adolescence, l’estime de soi revêt une importance capitale dans la construction du bien-être global et de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact du traitement orthodontique sur la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire des adolescents : une étude longitudinale

Contexte et Objectif : La période de l’adolescence est généralement tumultueuse ; plus spécifiquement, les malocclusions peuvent conduire à une faible estime...