G-Cem LinkAce

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

GC

Il s’agit ici de la dernière déclinaison du ciment d’assemblage auto-adhésif de chez GC. Conditionné désormais en seringues « automix » standard, ce produit entre dans la catégorie des colles composites auto-adhésives destinées à l’assemblage de toutes pièces prothétiques en toutes sortes de matériaux (notamment les vitrocéramiques de dernière génération), à l’instar de ses nombreux concurrents. Comme la plupart d’entre eux, aucune préparation spécifique des surfaces n’est nécessaire, la prise est dual, avec une différence toutefois en termes de temps de prise en chémopolymérisation assez court (mais largement suffisant) : dans de nombreux cas de pièces de dimensions réduites, l’assemblage s’opère avec une insolation « flash » pour éliminer facilement les excès, et la photopolymérisation n’est même pas nécessaire.

Difficile donc d’extraire en commentaires les particularités du produit : nos utilisateurs ont apprécié cependant la fluidité du matériau qui s’extrude facilement de l’embout fin et permet une application précise. Ils ont bien noté également la quasi-absence d’expansion linéaire à la prise, qui limite l’épaisseur du joint d’assemblage à sa plus simple expression. Au regard de la précision d’ajustage des pièces obtenues par exemple en CFAO, cela n’est pas à négliger, quand on connaît certaines difficultés rencontrées avec d’autres produits (surocclusion après prise).

Comme toujours, nos évaluateurs indiquent qu’ils jugeront de la qualité des collages effectués sur le long terme ; le fabricant évoque une durabilité inégalée sur tous les matériaux existants conférée par la présence de monomères de phosphate.

Pour notre part, comme le test s’est étalé sur plusieurs mois, nous pouvons confirmer l’absence totale de problèmes après plus de neuf mois lors du contrôle de dix pièces diverses (essentiellement des onlays céramiques) assemblées avec G-Cem LinkAce : pas de hiatus objectivé au niveau des joints, pas de rupture mécanique, etc.

Voici donc un composite d’assemblage auto-adhésif qui semble tenir toutes ses promesses, ce qui n’est guère étonnant étant donné le soin que met GC à concevoir ses produits et son savoir faire qui n’est plus à démontrer. Reste que le principe même de ces matériaux auto-adhésifs prête depuis quelques temps à des controverses quant à leur réelle fiabilité ; il est vrai que la multiplication des produits (pas moins d’une vingtaine sur ce segment, ce qui n’est pas rien), très similaires en termes d’utilisation, pose nombre de questionnements aux praticiens qui, de fait, peinent un peu à s’y retrouver et à faire leur choix. Au vu des résultats cliniques, il apparaît néanmoins que G-Cem LinkAce présente des garanties solides en la matière.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Industrie

Handicaps : Oral-B veut des cabinets dentaires « champions de l’accessibilité »

A l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité du 16 mai 2024, Oral B lance, à l’intention des...
Industrie

3M : la santé fait scission

La division santé de 3M, qui propose, entre autres, une gamme en dentaire et orthodontie, est devenue une société autonome baptisée...
Industrie Recherche

Biotech Dental : de l’IA dans le dentaire

La société provençale inaugure un « Institut d’intelligence artificielle dédié à la santé bucco-dentaire ». Baptisé IAI by BD (Institute for...
Industrie

Radii Expert – SDI

Hasard du calendrier, la rédaction de cette synthèse suit de peu la parution du Spécial Adhésion de L’Information Dentaire… numéro...
Industrie

S3 System – Sendoline

S’il y a bien un domaine bruissant d’innovations dans notre discipline, c’est l’endodontie ! Il n’y a qu’à voir les catalogues...
Industrie

Nichrominox : Galaxy et Endo Zippo

Points communs de ces deux dispositifs ? Le recours à l’acier inoxydable d’abord, qui bénéficie d’un traitement par électro-polissage destiné...