Impact des appareils orthodontiques fixes et des aligneurs sur le microbiote oral et association avec les paramètres cliniques : une étude longitudinale comparative

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°3 - 15 juin 2022 (page 18)
Information dentaire
Shokeen B et coll. The impact of fixed orthodontic appliances and clear aligners on the oral microbiome and the association with clinical parameters: A longitudinal comparative study. Am J Orthod Dentofacial Orthop 2022;61(5):e475-e485.

Introduction : Les traitements orthodontiques peuvent interférer avec l’hygiène orale et favoriser la rétention de la plaque dentaire, source d’inflammation gingivale et de déminéralisation de l’émail. Bien que les Aligneurs (AL) puissent présenter un intérêt sur un maintien facilité de l’hygiène orale durant le traitement orthodontique par rapport aux Appareils fixes multi­attaches (AF), les études comparant leurs effets respectifs sur le microbiote oral restent limitées. Cette étude longitudinale a ainsi examiné et comparé les changements microbiens au cours d’un traitement orthodontique par AL et par AF en corrélation avec les paramètres cliniques.

Matériels et méthodes : 24 participants débutant un traitement par AL ou par AF ont été recrutés et regroupés sur la base de la modalité de traitement qu’ils ont reçue (c’est-à-dire AL et AF). Les visites de contrôle étaient établies comme suit : placement de l’appareil (T0), un mois (T1), trois mois (T2), six mois (T3) et douze mois (T4) après placement de l’appareil. Des paramètres cliniques (indice de plaque et indice gingival) ont été relevés et des échantillons de plaque supragingivale ont été prélevés sur les dents antérieures et postérieures dans les deux groupes. De plus, la plaque dentaire a été prélevée sur la surface interne des AL. Les échantillons ont ensuite été traités pour obtenir leur composition microbiologique, corrélée aux paramètres cliniques.

Résultats : Les indices de plaque et gingivaux ont augmenté de manière significative dans le groupe AF uniquement. Bien que la différence de traitement entre AF et AL ait entraîné une diversité significativement différente de communautés microbiennes bêta, seul Leptotrichia était significativement plus élevé dans le groupe AF. Notons que, globalement, quel que soit le groupe, les dix principales espèces suivantes constituaient 75 % des communautés : Streptococcus…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Intelligence artificielle et diagnostic parodontal

Le développement de l’intelligence artificielle (IA) s’est invité depuis plusieurs années dans notre quotidien, sans que l’on en ait conscience...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Occlusion et bruxismes

Cet article montre que le bruxisme est souvent et trop rapidement associé à des usures dentaires, pouvant entraîner des modifications...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Revue de Presse : la 100e

Après la fin des vacances, ce numéro de votre revue L’Information dentaire, qui ouvre une nouvelle saison d’informations scientifiques et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation de la récidive orthodontique à l’aide de contentions thermoformées équipées de microcapteurs

Objectifs : Les appareils de contentions thermo­formées présentent de nombreux avantages comme l’esthétique, un maintien de l’hygiène bucco-dentaire facilité ou un processus...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Utilisation d’une intelligence artificielle automatisée pour prédire la nécessité d’extractions orthodontiques

Objectif : Les applications de l’Intelligence artificielle (IA) dans le domaine dentaire se développent rapidement. Des techniques et des méthodes d’IA...