Influence de l’émail et couleur des dents naturelles

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°41 - 25 novembre 2020 (page 6-7)
Information dentaire
Article analysé
He WH, Park CJ, Byun S, Tan D, Lin CY, Chee W.
Evaluating the relationship between tooth color and enamel thickness, using twin flash photography, cross-polarization photography, and spectrophotometer.
J Esthet Restor Dent 2020 ;32 (1) : 91-101.

La couleur des dents antérieures joue un rôle majeur dans l’apparence et l’effet esthétique projeté par celles-ci, en particulier les incisives maxillaires dont la couronne est pleinement et directement exposée au regard d’autrui. En dentisterie esthétique, l’une des principales difficultés n’est pas tant de recréer, à l’aide de divers biomatériaux disponibles, une restauration qui présente les caractéristiques optiques d’une dent naturelle que d’intégrer parfaitement cette restauration parmi des tissus dentaires naturels en présence. C’est l’exemple bien connu de l’incisive centrale unitaire, mais aussi de toutes les restaurations partielles collées antérieures, directes ou indirectes.
Ainsi, pour pouvoir recréer cette illusion du naturel observé, il convient déjà de comprendre comment les tissus naturels constitutifs des dents de référence présentes participent à cet aspect optique à reproduire. C’est précisément ce à quoi se sont intéressés les auteurs de cette étude in vitro dont les objectifs sont d’abord de déterminer si l’épaisseur de l’émail vestibulaire affecte la perception colorimétrique des dents naturelles, puis si cette couleur perçue varie en fonction de ladite épaisseur d’émail. Pour ce faire, ils ont construit une étude expérimentale portant sur cinquante incisives centrales maxillaires conservées dans un milieu humide. L’émail vestibulaire de chacune de ces dents a été sélectivement dissous à l’aide d’un bain d’acide chlorhydrique à 10 % pendant 10 minutes tout en protégeant l’émail palatin à l’aide d’un adhésif. Un système de porte-échantillon a permis de standardiser la position de la dent avant et après déminéralisation amélaire. La variation de volume de la dent correspondant à la quantité d’émail dissout était ainsi mesurée à l’aide d’un scanner intra-oral (Trios 3), tandis que les couleurs étaient enregistrées à l’aide d’un…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Maladie parodontale et désordres émotionnels : l’article coup de cœur de Michèle Reners

Cette semaine, le choix de l’article qui vous est rapporté a été confié à notre rédactrice en chef, Michèle Reners,...
Revue de presse

Conséquences vasculaires de l’inflammation

Un article de consensus a récemment été publié à l’initiative des groupes de travail de la Société Européenne de l’Hypertension...
Revue de presse

Caries profondes et considérations pulpaires

Il faut se l’avouer, la plupart des caries profondes diagnostiquées cliniquement et radiologiquement nous invitent, par quasi-réflexe, à sortir le...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Covid-19 : des peurs et des bouleversements

La pandémie liée à la Covid-19 qui a submergé le monde – et la France – au printemps dernier a...
Revue de presse

Empreinte conventionnelle ou numérique

La diversification de l’offre, l’évolution des performances des scanners intra-oraux, mais aussi la généralisation des matériaux prothétiques mis en forme...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluer une dent avant un retraitement endodontique

En 2017, une équipe de cliniciens londoniens, ayant des compétences de spécialistes en prothèse, parodontologie et endodontie, a cherché à...