Les 15 ans du séminaire « inter-fac »

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°1 - 15 février 2021 (page 44-46)
Information dentaire
Créé à l’initiative d’Alain Decker, le « séminaire inter-fac », anciennement « typodont inter-fac », a déjà quinze ans. À l’occasion de cet anniversaire, nous avons voulu revenir, avec Stéphane Barthélemi qui participe depuis de nombreuses années à son organisation, sur cette manifestation, unique à bien des égards, dans le monde orthodontique français.

Les 15 ans du séminaire « inter-fac »

Merci beaucoup Stéphane d’avoir accepté de mieux faire connaître à nos lecteurs le « séminaire inter-fac ». Pourrais-tu revenir sur la genèse de cette initiative et son principe ?

C’est en effet à l’initiative d’Alain Decker, qui avait toujours une idée d’avance, qu’est né ce séminaire inter-facultés. À Deauville en 2005, avec des amis fidèles, dont certains font toujours partie de l’équipe encadrante actuellement, il a organisé le premier séminaire, avec à cette date peu d’étudiants et très peu de facultés impliquées.

Un an plus, tard à Marseille, a eu lieu le deuxième typodont avec un nombre d’étudiants encore assez confidentiel. À partir de 2007, à Bordeaux (c’était d’ailleurs ma première participation), le séminaire a grandi avec une implication croissante des universités et un enthousiasme réel des étudiants du CECSMO à l’époque pour cette manifestation.

Lors du séminaire 2009 qu’Alain Decker m’avait demandé d’organiser à Reims, pour la première fois, un typodont en technique de Ricketts a été instauré, démontrant la grande ouverture d’esprit d’Alain Decker qui était un tweediste à la base, davantage passionné par l’orthodontie que les querelles de chapelle.

À partir de cette date, la spécialité par le CECSMO durant quatre ans, quatre typodonts différents étaient organisés. En première année, un typodont de Tweed classe I DDM avec extractions de quatre premières prémolaires, en deuxième année un typodont de Tweed de classe II,1 avec extractions 4/4/5/5, en troisième année un typodont de Ricketts ainsi que des conférences sur différents thèmes (ortho-chirurgie, ortho-paro, etc.), et en quatrième année un typodont de lingual.

À cette époque, le séminaire accueillait 280 étudiants et plus de cinquante encadrants. Lors de la disparition du CECSMO, l’internat devenant la norme pour devenir…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Formation

Entretiens de Garancière 2021

Le mercredi, la journée inaugurale des Entretiens, qui réunit traditionnellement des conférenciers de grande renommée sous la présidence de Patrick...
Formation

Vers une disparition du fonds de formation FIF-PL ?

Selon les organisations représentatives des professions de santé impliquées dans la gestion du FIF-PL (fonds interprofessionnel de formation des professions...
Formation

Article réservé à nos abonnés Enseigner et apprendre les biomatériaux dentaires : apports de BMC

Alain1 est professeur dans une faculté d’odontologie d’une université française. Il enseigne les biomatériaux à des étudiants de deuxième, troisième...
Formation

Postgraduate Européen en Parodontologie et Dentisterie Implantaire : la génération 2021

Cette journée a permis à trois candidats d’exposer leurs travaux cliniques et de recherche réalisés pendant les trois années que...
Formation

Article réservé à nos abonnés Nouveau : découvrez la première vidéo clinique Id+

Vous êtes abonné à L’Information Dentaire ? Bonne nouvelle : nous vous proposons désormais chaque mois une vidéo clinique conçue et pensée...
Formation

Édition en ligne pour le congrès Best of Implantology

En raison de l’incertitude liée à la situation sanitaire, le congrès Best of Implantology se déroulera en ligne le jeudi...