Leucoplasies : une étude sur le risque de transformation maligne et la décision de biopsier

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°40 - 17 novembre 2021
Information dentaire

Article analysé

• Chaturvedi AK et al. Oral leukoplakia and risk of progression to oral cancer: A population-based cohort study. J Natl Cancer Inst 2020 ; 112 (10) : 1047-54.

Les cancers de la cavité buccale représentent la localisation la plus fréquente des cancers des voies aéro-digestives supérieures avec une incidence mondiale de 250 000 cas par an. Ces cancers sont à 90 % des carcinomes épidermoïdes qui se développent le plus souvent de novo. Mais parfois, ce cancer peut résulter de lésions à risque de transformation maligne.

Les leucoplasies sont les lésions buccales potentiellement malignes les plus communes.

Leur définition, proposée en 2007, a été confirmée très récemment, en 2020 : « Le terme de leucoplasie doit être utilisé pour définir une lésion à prédominance blanche présentant un risque discutable de transformation maligne après exclusion de toutes les affections ne présentant pas de risque de cancérisation » [1].
Le centre collaborateur de l’OMS pour les cancers de la cavité buccale dont émane cette définition a proposé les critères à considérer pour un diagnostic clinique de leucoplasie :

  • plage, plaque blanche qui ne peut être retirée au grattage ;
  • lésions circonscrites à bords bien délimités pour les leucoplasies homogènes ;
  • les leucoplasies non homogènes présentent typiquement des bords plus diffus, mal délimités et pouvant être associés à des aspects nodulaires +/- érythémateux ;
  • absence de signes évidents d’irritation chronique ;
  • lésion persistante et non réversible par élimination d’une cause apparente de traumatisme.

Mais les leucoplasies sont encore assez mal caractérisées, notamment sur leur taux de transformation maligne. Les indications de biopsie, la fréquence du suivi clinique nécessaire ne font pas l’objet de consensus.

Cette étude tente de répondre à ces différentes questions.

Elle a été réalisée en Californie grâce aux données de dossiers médicaux enregistrés par un système de soins informatisé qui regroupe environ 30 % des patients assurés. Il s’agit d’une étude…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Plans de traitements et flux d’assistance numériques

Dans l’accomplissement d’un traitement de réhabilitation complexe, le « savoir quoi faire » est sans doute plus important encore que le savoir-faire....
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Dentisterie fondée sur les preuves et choix du type d’ancrage : comment trancher le débat ?

Malgré les immenses progrès accomplis en faveur des restaurations adhésives directes et indirectes les plus bioconservatrices possibles, notamment grâce aux...
Revue de presse

YouTube comme source d’information sur les mainteneurs d’espace pour les patients et leurs parents

Le site de partage de vidéos le plus utilisé est YouTube, qui enregistre plus de 2 milliards de vues par jour, avec...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Canaux de communication traditionnels vs digitaux pour l’amélioration de l’observance du patient durant un traitement orthodontique par appareillage fixe

L’observance du patient en orthodontie reste primordiale pour la réussite du traitement. Des études antérieures ont tenté de prédire les facteurs susceptibles...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation des changements sur la consommation alimentaire des patients adolescents lors d’un traitement orthodontique fixe

Lors d’un traitement orthodontique, la consommation alimentaire peut être modifiée en raison de possibles douleurs et limitations fonctionnelles. De plus, les patients...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Profondeur de la corticotomie et intensité du phénomène d’accélération régionale

Le Phénomène d’Accélération Régionale (PAR ou RAP en littérature anglo-saxonne) décrit comment une lésion chirurgicale intentionnelle de l’os déclenche une cascade...