Maturation des vertèbres cervicales : les stades post-pubères sont-ils atteints pour tous les sujets ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°3 - 15 juin 2020
Information dentaire
Perinetti G, Braga C, Contardo L, Primozic J. Cervical vertebral maturation: are postpubertal stages attained in all subjects? Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2020 Mar;157(3):305-12.

Des études scientifiques montrent que la réponse de croissance mandibulaire à la thérapeutique orthopédique des malocclusions de classe II est plus importante, au moins à court terme, lors de la période du pic pubertaire. La recherche d’un indicateur fiable de la maturité squelettique, comme la méthode de maturation des vertèbres cervicales (MVC) proposée par Lamparski en 1972, revêt ainsi une certaine importance. La méthode MVC comprend six stades identifiés comme pré-pubertaires (1 et 2), pubertaires (3 et 4) et post-pubertaires (5 et 6), et son utilisation a été recommandée pour planifier le calendrier des traitements en orthodontie.

L’utilisation fiable de la méthode implique que les stades pubertaires évoluent en stades post-pubertaires dès la fin du pic de croissance. La présente étude avait pour objectif de déterminer si les stades post-pubertaires 5 ou 6 sont atteints chez tous les sujets.

La planification d’un traitement orthodontique basée uniquement sur la méthode MVC apparaît comme n’étant pas totalement fiable.

Un total de 450 adultes italiens caucasiens (270 femmes et 180 hommes d’âge moyen, 30,1 ± 6,9 ans et 30,9 ± 7,8 ans respectivement ; fourchette, 20-45 ans), dont le dossier orthodontique comprenait une téléradiographie de profil, ont été inclus dans l’étude entre janvier 2008 et décembre 2018 à partir de la base de données de la section d’orthodontie du Département des sciences médicales, chirurgicales et de la santé, de l’Université de Trieste (Italie).

Une analyse céphalométrique personnalisée a été utilisée, et chaque enregistrement a été converti en un code MVC individuel en fonction des concavités des vertèbres cervicales C2 à C4 et des formes des C3 et C4. Les codes MVC recueillis, qu’ils soient conformes aux critères publiés (cas normaux) ou non (cas d’exception), ont également été convertis en stades MVC. Afin d’obtenir une quantification…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Lésions endo-parodontales et pronostic thérapeutique

Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une communication pathologique entre les tissus endodontiques et parodontaux donnant lieu à une expression...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...