Microbiotes et péri-implantites

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°26 - 30 juin 2021
Information dentaire
Article analysé : Belibasakis GN, Manoil D. Microbial Community-Driven Etiopathogenesis of Peri-Implantitis. J Dent Res 2021;100(1):21-28.

La péri-implantite constitue incontestablement l’une des problématiques actuelles les plus préoccupantes dans le domaine de l’implantologie. Les auteurs de l’article rapporté indiquent ainsi qu’environ un tiers de tous les patients implantés et un cinquième de tous les implants posés auront à faire face à un problème de péri-implantite, dont les causes étiologiques exactes et les mécanismes pathogéniques ne sont pas encore tous connus. On sait toutefois qu’il s’agit d’un phénomène inflammatoire à composante infectieuse induisant une perte de support osseux depuis le col vers l’apex de l’implant.

La revue de bibliographie narrative proposée porte sur une meilleure compréhension de la formation du microbiote bactérien autour des implants, de son évolution et de sa pathogénicité dans le cadre du développement des péri-implantites. En comparaison avec les dents naturelles, les auteurs rappellent d’abord que les implants ostéointégrés ne bénéficient pas d’un ligament pour servir de barrière ou d’apport de défenses immunitaires en cas d’infection, et que les fibres gingivales organisées au niveau du col de l’implant sont circonférentielles et non perpendiculaires, ce qui en fait une barrière biologique moins efficace. D’autres cofacteurs tels que la surface implantaire et l’interface pilier/implant peuvent aussi affecter la colonisation bactérienne. De plus, des phénomènes de corrosion et/ou de microfrottements peuvent être source de complications biologiques par modification de la surface exposée au biofilm ou par des débris produits susceptibles de potentialiser la réponse inflammatoire des macrophages. Concernant la caractérisation des microbiotes en jeu dans la péri-implantite, les auteurs expliquent les progrès accomplis grâce aux techniques de séquençage ADN de toute dernière génération appelées NGS (Next-Generation Sequencing), capables de caractériser un écosystème de plus de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Rituximab versus mycophénolate mofétil chez les patients atteints de pemphigus vulgaire

Le pemphigus est une dermatose bulleuse auto-immune intra­-épidémique et/ou intra­-épi­théliale caractérisée par des autoanticorps généralement dirigés contre la desmogléine 1...
Revue de presse

Surtraitements en dentisterie esthétique et considérations éthiques

Si beaucoup d’entre nous ne céderons pas cette nouvelle année aux traditionnelles résolutions que nous savons éphémères, la période de...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Une alternative thérapeutique au syndrome de Gougerot-Sjögren ?

Le syndrome de Sjögren, également appelé syndrome sec ou syndrome de Gougerot Sjögren (SGS), est une maladie auto-­immune systémique caractérisée...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Distinguer les effets des appareils sur mesure CAO/FAO de ceux de la piézocision, sur le traitement orthodontique

L’accélération des traitements orthodontiques (T0), particulièrement chez l’adulte, est l’objet d’un nombre croissant de publications. Différents concepts ont été proposés,...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Évaluation de la douleur perçue et de l’altération de la fonction manducatrice chez les enfants traités par une expansion maxillaire lente ou rapide

Les soins centrés sur le patient sont un concept qui a émergé ces dernières années. Outre les objectifs de donner...