OptiBond XTR

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire

Kerr

La dernière déclinaison de l’adhésif Optibond de Kerr se nomme XTR ; il est présenté comme le produit tous terrains, compatible avec tous les supports tels que la zircone, les céramiques de tous types y compris les disilicates, et ce sans qu’il soit nécessaire d’appliquer un primer.

Optibond XTR demeure néanmoins un adhésif de type SAM2 : il se présente en 2 flacons, un primer donc, qui contient classiquement un agent de mordançage, destiné à la préparation des surfaces dentaires, et un adhésif, lui-même fortement chargé, ce qui, semble-t-il, lui conférerait une valeur d’adhésion parmi les plus élevées du marché.

Ce qui est nouveau et donc intéressant concernant ce produit, réside dans le fait que l’on peut effectivement l’utiliser dans toutes les procédures d’assemblage que nous pratiquons quotidiennement : que ce soit pour la réalisation d’obturations composites classiques, pour lesquelles il faut suivre le protocole usuel des SAM, mais aussi pour l’assemblage de toutes pièces en n’importe quel matériau sur n’importe quel support. L’assemblage d’une couronne en vitrocéramique sur un moignon zircone, par exemple, nécessite simplement un traitement de l’intrados de la pièce par un acide fluorhydrique (ou équivalent), puis tout simplement l’application de l’adhésif (flacon 2) sur la surface à assembler : pas de silane, pas de primer !

Et ça fonctionne plutôt bien, pour l’avoir essayé avec les deux colles d’assemblage les plus connues du segment (de marques concurrentes certes, mais comme le produit est présenté comme tous terrains, allons-y gaiement !). Les essais « in vitro » sur modèles ont été également très satisfaisants. Alors, bien sûr, j’entends déjà d’aucuns ronchonner sur le ton : « C’est trop compliqué, c’est trop long, on peut coller aujourd’hui avec des ciments auto adhésifs, et ça marche très bien ! » Sauf que pas tout à fait : l’expérience (et partant, la cruauté de l’échec) démontre que l’assemblage de ce que l’on nomme « les nouvelles céramiques » impose des protocoles rigoureux si l’on veut des pièces prothétiques pérennes en bouche. À cet effet, le nombre croissant d’overlays, de facettes, et toutes sortes de pièces peu ou pas rétentives, conçus dans toutes sortes de matériaux plus ou moins exotiques, exige le respect de principes d’adhésion qu’il ne sera certainement pas possible d’obtenir avec des matériaux auto adhésifs.

Un produit comme Optibond XTR, si ses qualités se confirment dans le temps, participe à l’évidence de l’amélioration de nos protocoles dans ce sens : n’en déplaise aux esprits chagrins, l’allongement supposé (d’ailleurs pas si important que ça puisqu’on peut se passer d’un primer et/ou d’un silane dans certains cas) du temps de travail n’est plus alors qu’un épiphénomène.

FC

Grâce à une équipe de 40 praticiens répartis dans toute la France, représentatifs de la diversité des pratiques cliniques, L’Information Dentaire teste plus de 50 produits par an en toute indépendance.La Rédaction assurant l’interface avec les fournisseurs, les évaluateurs peuvent mener l’essai en toute autonomie et délivrer ainsi une évaluation libre de toute pression commerciale.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Industrie

Handicaps : Oral-B veut des cabinets dentaires « champions de l’accessibilité »

A l’occasion de la « Journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité » du 16 mai 2024, Oral B a lancé, à l’intention des...
Industrie

3M : la santé fait scission

La division santé de 3M, qui propose, entre autres, une gamme en dentaire et orthodontie, est devenue une société autonome baptisée...
Industrie Recherche

Biotech Dental : de l’IA dans le dentaire

La société provençale inaugure un « Institut d’intelligence artificielle dédié à la santé bucco-dentaire ». Baptisé IAI by BD (Institute for...
Industrie

Radii Expert – SDI

Hasard du calendrier, la rédaction de cette synthèse suit de peu la parution du Spécial Adhésion de L’Information Dentaire… numéro...
Industrie

S3 System – Sendoline

S’il y a bien un domaine bruissant d’innovations dans notre discipline, c’est l’endodontie ! Il n’y a qu’à voir les catalogues...
Industrie

Nichrominox : Galaxy et Endo Zippo

Points communs de ces deux dispositifs ? Le recours à l’acier inoxydable d’abord, qui bénéficie d’un traitement par électro-polissage destiné...