Parodontite et insuffisance rénale chronique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°13 - 30 mars 2022 (page 8-9)
Information dentaire
Article analysé
• Parsegian K, Randall D, Curtis M, Ioannidou E. Association between periodontitis and chronic kidney disease. Periodontol 2000, 2022 Mar 4.

Lorsque l’on évoque l’association de maladies systémiques avec les parodontites, le diabète, qui fait désormais l’objet d’une attention particulière de la CPAM avec une prise en charge spécifique de bilans parodontaux pour les patients concernés, s’impose logiquement comme le candidat naturel. Pourtant, d’autres maladies chroniques ont aussi une forte dimension systémique pouvant influencer la prévalence, les mécanismes pathogéniques et les méthodes de prise en charge de la maladie parodontale. Les auteurs américano-anglais de l’étude rapportée nous indiquent ainsi que l’insuffisance rénale chronique (IRC) affecte 9,1 % de la population mondiale et que plus d’une personne sur 1 000 est diagnostiquée à un stade très avancé de cette maladie. Chaque chirurgien-dentiste est donc statistiquement certainement confronté à cette pathologie pour au moins un de ses patients. D’une manière générale, toute inflammation chronique peut être associée à une IRC qui se traduit par une pathologie multi-système principalement caractérisée par une rétention de métabolites toxiques, l’urée en particulier, dans le sang avec de multiples conséquences sur les fonctions cellulaires, l’ostéogenèse, le système immunitaire et l’appétit, entre autres. On sait que les chats, particulièrement vulnérables à l’insuffisance rénale, présentent dans les stades les plus avancés de la maladie des ulcérations buccales liées à une trop forte concentration d’urée dans le sang. Est-il possible que l’IRC chez l’humain influence également l’équilibre buccal et les maladies parodontales ?

Financée par l’Institut national américain du diabète, des maladies digestives et rénales (NIH/NIDDK), cette revue narrative s’attache à déterminer puis à expliquer les éventuels liens entre maladie parodontale et IRC. Dans une première partie épidémiologique, plusieurs études rapportées évoquent davantage de problèmes…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Bruxisme et jeunes patients

En 2018, un consensus international est parvenu à définir le bruxisme de sommeil (i.e. BS ou SB pour sleeping bruxism)...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Gestion des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes sous traitements immunosuppresseurs : une enquête des pratiques des chirurgiens-dentistes français

Contexte La fréquence des maladies inflammatoires chroniques ou auto-immunes (MICA) varie considérablement d’une population à l’autre, avec une prévalence dans...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Châssis de prothèse amovible : cobalt-chrome ou alliages de titane ?

En prothèse amovible à infra­structure métallique, les alliages Co-Cr constituent le matériau de choix par ses propriétés de résistance et...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Sécuriser ses décisions thérapeutiques

L’exercice quotidien d’omnipratique nous conduit fréquemment à nous poser la question de la réalisation d’une intervention en accord avec les...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Leucoplasie orale et imiquimod

Limiquimod (analogue nucléosidique de la famille des imidazoquinolines) est un immunomodulateur dont l’activité repose essentiellement sur son rôle de ligand...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Crête osseuse atrophiée et reconstruction pré-implantaire : greffe autogène ou xénogène

Depuis son avènement au début des années 80, l’implantologie moderne connaît un développement continu et exponentiel grâce à une meilleure...