Pélops et les Jeux olympiques

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°25 - 26 juin 2024 (page 82-83)
Information dentaire
Voilà cent et cent ans, bien davantage encore, trois mille ans peut‑être, et qu’importe, quittons l’arithmétique, il était courant de rencontrer sur quelque sentier de la Grèce antique des dieux, des déesses, des nymphes croisant des humains qui flânaient dans la transparence de quelque féerie.

Ainsi, près de champs fertiles aux riches récoltes de choux et de lentilles, de fèves et d’olives, on saluait Déméter. Puis, regardant la mer, et ses fureurs et ses colères, on devinait le frère de Zeus, Poséidon, monté sur son char d’or, quittant son immense palais sous les flots pour chahuter rameurs et trières.

Un jour, levant vers le ciel son regard distrait, un promeneur aperçut, entre Asie mineure et Grèce, le char d’or du maître des mers, tiré par des chevaux ailés. Mais qui reconnut-il, guidant ces magnifiques coursiers volants ? Pélops lui-même, l’éblouissant petit-fils de Zeus, fils du mortel Tantale qui, pour avoir volé le secret des dieux, subit pour l’éternité le supplice de la faim et de la soif ! Il se trouve que ce promeneur arrivait en Élide, au sud-ouest de la Grèce. Il vit donc le char d’or atterrir dans le royaume d’Œnomaos.

Ce roi cruel venait d’exécuter le treizième prétendant de sa fille Hippodamie. En effet, comme les douze autres, cet amoureux avait perdu la course de chars qui lui eût offert non seulement la fille du roi, mais le royaume tout entier, car Œnomaos vaincu devait être mis à mort.

Cet amoureux avait perdu la course de chars qui lui eût offert non seulement la fille du roi, mais le royaume tout entier

Avant de relever le défi, Pélops conclut un pacte avec le fils d’Hermès, Myrtilos, cocher du roi et fou amoureux d’Hippodamie : s’il sabotait le char royal, il gagnerait une nuit avec la belle. Myrtilos, tout enfiévré par cette promesse, remplaça les chevilles de bronze des essieux par des chevilles de cire. Pélops vainquit, passa au fil de son épée Œnomaos, puis, sans attendre, Myrtilos à son tour, qui s’apprêtait à vivre une nuit de folie avec Hippodamie – laquelle échut donc au vainqueur.

Tout cela n’était guère honorable ni moral ! Pélops nourrit mille regrets, autant de remords qui le conduisirent jusqu’au…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Évènement Vie de la profession

Cabinets dentaires : les « lapins » toujours au rendez-vous

« Les chirurgiens-dentistes restent la profession qui subit le taux de rendez-vous non honorés le plus élevé, à 4,7 % soit près...
Évènement

Article réservé à nos abonnés Une utopie qui en vaut bien d’autres

Voilà quand même une des plus étonnantes histoires des temps modernes. Les derniers Jeux olympiques de l’Antiquité ont eu lieu...
Évènement

Inscriptions aux JO ouvertes

Les inscriptions pour les 26es Journées de l’Orthodontie (8-10 novembre 2024 – Palais des Congrès de Paris) sont ouvertes, a annoncé la Fédération...
Évènement

Les nouveautés du prochain congrès de l’ADF

Nicolas Lehmann (photo), directeur scientifique du prochain congrès de l’ADF 2024, a dévoilé le 21 mai les quelques nouveautés qui émailleront...
Évènement

ADF 2023 en bref…

Prix recherche et e-posters Chiara Cecchin et Marion Florimond sont respectivement lauréates du « Prix Recherche » et des « e-posters » du congrès ADF 2023....
Évènement

ADF 2023 : Traumatologie : différents cas, différents âges et différentes prises en charge

Séance interactive C42 – Jeudi 30 novembre – 9h/12h Responsable scientifique : Ninon Lebrat Conférencier : Marga Ree, Maxime Drossart,...