Traitement orthodontique habituel après condylectomie chez les patients présentant une hyperplasie condylienne unilatérale active

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2022 (page 17)
Information dentaire
Li Y, Zheng Y, Cai H, Meng Q, Fang W, Ke J, Long X, Chen G. Standard orthodontic treatment after condylectomy for patients with active unilateral condylar hyperplasia. Am J Orthod Dentofacial Orthop 2022;161(3):404-15.

L’Hyperplasie condylienne unilatérale (HCU) est une croissance progressive, excessive et non néoplasique du condyle de l’articulation temporomandibulaire. Elle entraîne une asymétrie faciale, une malocclusion et des symptômes de dysfonctionnements temporomandibulaires. Le traitement conventionnel d’une HCU active associe une chirurgie orthognathique par condylectomie haute et un traitement orthodontique, pour lequel il existe à ce jour divers protocoles. L’objectif de cette étude rétrospective était de promouvoir la popularité du traitement orthodontique associé à la condylectomie, en proposant une nouvelle méthode pour corriger l’asymétrie de l’HCU active.

Rétrospectivement, 47 patients présentant une HCU active ont été répartis en trois groupes : type horizontal, type vertical et type combiné, selon la classification d’Obwegeser et Makek. Tous les patients ont été traités par une condylectomie et un traitement Orthodontique standard post-chirurgical (OHPC) avec recours à des minivis implantées dans la crête infrazygomatique et le palais dur pour ingresser les molaires maxillaires du côté affecté. Du côté controlatéral, des élastiques intermaxillaires ont été portés pendant environ 3-4 mois, tendus entre les faces vestibulaires des molaires maxillaires et les faces linguales des molaires mandibulaires. Une tomographie à faisceau conique a été réalisée avant et après l’opération, ainsi qu’à la fin du traitement orthodontique (T3).

Dans les groupes avec type vertical (n = 10) et type combiné (n = 28), la déviation du menton et l’inclinaison de la mandibule et du plan occlusal maxillaire ont été significativement réduites à T3. Les différences de torque entre les deux premières molaires maxillaires et entre les deux premières molaires mandibulaires ont été significativement réduites à T3. Les espaces articulaires antérieurs, supérieurs et postérieurs dans les groupes avec type…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Ostéotomie segmentaire : intérêt de l’utilisation d’un guide de coupe et de positionnement implantaire

Les techniques d’impression 3D sont aujourd’hui utilisées en routine en chirurgie orale pour de nombreuses indications avec, en premier lieu,...
Revue de presse

Interface des piliers implantaires et attache gingivale

L’avènement de l’implantologie moderne a considérablement modifié les possibilités de traitement des édentements, en particulier au cours des décennies 90...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Impact des bisphosphonates sur les traitements implantaires

La technique implantaire constitue, en absence de contre-indication, un gold standard dans le cadre de la réhabilitation prothétique. La population...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Enseignements, formations professionnelles et interactivité

Le congrès annuel de l’ADF qui s’ouvre le 22 novembre proposera près de 100 séances de formation avec, comme chaque année,...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Rôle de l’occlusion dans l’étiologie des maladies parodontales : revue de littérature

L’objectif de cet article, rédigé par Daniel Brocard et Jean-Louis Giovannoli, respectivement anciens présidents du Collège National d’Occlusodontologie en Aquitaine...
Revue de presse

Article réservé à nos abonnés Dentisterie minimalement invasive et matériaux innovants bioactifs

La dentisterie minimalement invasive intègre bien évidemment la micro-dentisterie, mais aussi les traitements prophylactiques non invasifs, les mesures de diagnostic...