Un village français à Copenhague…

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°3 - 15 septembre 2022 (page 8-10)
Information dentaire
Brenda Mertens a coordonné le stand de la Société Française de Parodontologie Implantologie Orale (SFPIO) au Village de la Fédération Européenne de Parodontologie (EFP) lors du dernier congrès EuroPerio10 qui s’est tenu à Copenhague en juin dernier. Hélène Rangé, rédactrice en chef adjointe de PIO, l’a interrogée sur cette expérience danoise et ses enjeux… Hélène Rangé

Hélène Rangé : Quels étaient les objectifs de ce « village » français au sein du congrès EuroPerio10 ?

Brendra Mertens : Le Village EFP est en place depuis les trois ou quatre derniers congrès EuroPerio afin que les différentes sociétés nationales membres de l’European Federation of Periodontology (EFP) et les sociétés invitées puissent avoir un endroit pour échanger et coordonner des projets communs. Le stand de la SFPIO a pour vocation d’être un point de rencontre et un lieu convivial d’information pour les congressistes francophones ou francophiles ! Cette année, nous avons eu beaucoup de chance, certainement grâce à l’importance en termes numérique de notre délégation, car notre stand se trouvait en plein centre du Village EFP, là où, pendant deux jours, les différentes sociétés nationales se présentent via une intervention orale de leur Président(e). Du coup, nous avons pu échanger facilement avec de nombreux collègues et mieux connaître les spécificités de chacune des 37 sociétés membres de l’EFP.
J’en profite pour remercier tous les membres des bureaux des sociétés régionales et les Alumni* qui ont été présents et ont fait vivre le stand de la SFPIO !

H. R. : Les représentants français ont-ils été au rendez-vous de la parodontologie ?

B. M.  : Oh que oui ! Avec 462 Français présents, la France est la première délégation à s’être déplacée pour EuroPerio10. Je remercie Nicolas Picard qui a été l’ambassadeur du congrès pour la France et notre déléguée EFP, Virginie Monnet-Corti. Ils ont fait un travail formidable durant ces quatre dernières années pour motiver les confrères à participer nombreux au congrès et représenter la France auprès de l’EFP.

H. R. : Quelle a été la stratégie de la SFPIO pour dynamiser et enrichir les échanges entre les membres et avec les autres sociétés nationales ?

B. M.  : Tradition française…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Formation

Création d’un double cursus « dentiste-ingénieur » à Saint-Etienne

L’École des Mines de Saint-Etienne proposera dès la rentrée 2024 une formation « dentiste-ingénieur » destinée aux étudiants en odontologie souhaitant intégrer...
Formation

L’ADF lance un site de formation en ligne

Antibiorésistance, parodontie, traumatologie dentaire, dentisterie adhésive, dermatologie buccale… « adfdpc.fr » propose des actions de formation continue et des programmes intégrés « en ligne » pour...
Formation

Réforme du 3e cycle : l’Académie dentaire favorable à la création de trois nouveaux internats qualifiants

Fin juillet, l’Académie nationale de chirurgie dentaire (ANCD) a pris position dans le cadre de la réforme du 3e cycle...
Formation

Le fantôme de Pessoa rôde encore

« Il n’y avait pas de matériel pédagogique, de bureaux, de chaises…, les salles étaient vides. (…) On posait des...
Formation

Santé bucco-dentaire et développement durable

« Santé bucco-dentaire : comment penser développement durable ? » Avec cette thématique, le 24e Colloque national de santé publique de l’UFSBD, qui se...