30 ans de recul en CFAO

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°39 - 10 novembre 2021 (page 84-89)
Information dentaire
Rencontre avec deux passionnés de CFAO, Fabienne Jordan et Christian Moussally

Vendredi 26 novembre, une séance Débat (D78) animée par Fabienne Jordan permettra aux participants de poser toutes les questions qu’ils souhaitent à Christian Moussally. Utilisation de la CFAO en omnipratique ou en exercice spécialisé, empreinte optique seule ou chaîne complète au cabinet, spécificité des biomatériaux utilisables, exigences en esthétique, pérennité ou encore service rendu aux patients… Autant de thématiques à aborder avec ces deux passionnés que nous avons rencontrés pour un aperçu de ce grand rendez-vous.

Information Dentaire : François Duret, aujourd’hui reconnu comme l’inventeur de la CFAO dentaire, a fait sa thèse sur l’empreinte optique en 1974 à l’École Dentaire de Lyon. Il a présenté ses travaux sur la CFAO aux entretiens de Garancière en 1983. Et vous, quand avez-vous commencé à vous intéresser à la CFAO ?

Fabienne Jordan : J’ai écouté François Duret en conférence à Marseille à l’automne 1984. J’étais en 4e année dentaire, attachée en occlusodontologie dans le service de Jean-Pierre Toubol. C’est lui qui m’a dit : « Viens, on va aller rencontrer ton avenir professionnel… » Il ne pensait pas si bien dire… Je suis allée voir François Duret à la fin de la séance et je lui ai demandé de faire ma thèse pour lui, ce qui fut fait en 1985 sur les concepts de l’occlusion à intégrer pour réaliser une surface occlusale numérisée. J’ai par la suite continué à ses côtés (fig. 1).

Christian Moussally : J’ai été passionné d’électronique et d’informatique dès l’âge de 13 ans. A 15 ans, je créais mon premier logiciel de jeu, en 3D, qui a d’ailleurs été commercialisé. Durant mes études, j’ai naturellement été attiré par la CFAO. J’ai même eu le privilège de donner un cours sur ce sujet à ma propre promotion en 1994.

Parallèlement aux travaux de François Duret, Werner Mörmann et Marco Brandestini ont mis au point le Cerec®, chaîne intégrée numérique permettant de faire de la CFAO. Ils ont réalisé, avec leur système, le premier inlay en céramique en 1985. A quand remonte votre première restauration faite par CFAO ?

FJ. J’ai commencé sur le Cerec® 1 en septembre 1991. Ma première restauration clinique CFAO, un inlay en céramique, date de cette époque. Je suis devenue rapidement la première formatrice sur le Cerec®. Auparavant, dès 1986, dans le laboratoire de Recherches et Développements de la société Hennson, j’avais…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Flux numérique et restauration imprimée en dentisterie restauratrice

Cas clinique Une patiente de 42 ans, sans antécédents généraux, consulte pour une douleur en bas à droite lorsqu’elle mange...
CFAO

Article réservé à nos abonnés L’apport des dispositifs électroniques d’enregistrement de la cinématique mandibulaire dans le flux de travail numérique

Ayons à l’esprit quelques fondamentaux. La simulation de la dynamique mandibulaire d’un patient et la position de son axe charnière...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La gestion fonctionnelle occlusale en numérique. Comment ça mâche ? Comment ça « match » ?

Mon histoire Cet article porte sur l’utilisation des nouvelles technologies dans notre profession et j’aimerais, afin d’illustrer mon propos, vous...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Le numérique à tout prix ?

Peut-être faudrait-il commencer par s’intéresser de près aux diverses formations existantes et s’attarder sur les protocoles déjà établis. Nos professions...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La digitalisation des teintes. Pourquoi ? Comment ? Pour quels résultats ?

La prise de teinte au cabinet dentaire n’est qu’une première étape pour la réussite de l’intégration de nos céramiques. Le...