À propos d’une image radioclaire mandibulaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°19 - 11 mai 2022 (page 29-30)

1. Panoramique dentaire.

Information dentaire
Rubrique coordonnée par Guy Princ
- Un homme âgé de 37 ans, sans antécédent médico-chirurgical notable, fait une visite de contrôle chez son chirurgien-dentiste (la précédente visite datait de 5 ans).
- Une panoramique dentaire (fig. 1) met en évidence une image radioclaire se projetant sur la branche horizontale mandibulaire gauche, en regard de 35.
- L’examen clinique ne permet de déceler ni voussure vestibulaire, ni mobilité dentaire, ni adénopathie cervicale, ni trouble de la sensibilité labio-mentonnière (les tests de vitalité dentaire sont normaux).>br/> - Un Cone Beam est demandé (fig. 2).

1. Que révèle le Cone Beam ?

a. Des corticales osseuses lysées

b. L’extension de la lésion au niveau du canal dentaire

c. Une rhyzalyse de la 35

d. Des limites lésionnelles mal définies

2. Quel diagnostic évoquez-vous ?

a. Un kyste apico-dentaire

b. Un kératokyste

c. Un sarcome

d. Un carcinome

3. Quelle attitude thérapeutique préconisez-vous ?

a. Le traitement endodontique de la 35

b. L’avulsion de la 35

c. L’abstention et surveillance

d. Une exploration chirurgicale


Réponses 1 : a ; 2 : b ; 3 : d

Commentaire

L’exploration chirurgicale de la lésion a été réalisée sous anesthésie locorégionale permettant de mettre en évidence, après ostectomie, une lésion kystique s’étendant sur les faces linguale et vestibulaire de 35 impliquant l’avulsion de cette dent. L’énucléation de la lésion, à distance du pédicule vasculo-nerveux alvéolaire inférieur, a été réalisée.

L’examen anatomopathologique a conclu à un kératokyste.

Le risque de récidive étant important, le patient a été prévenu de la nécessité de pratiquer un contrôle radiographique annuel par orthopantogramme (OPT), éventuellement complété par tomodensitométrie (TDM) ou tomographie volumétrique (cone beam CBCT).

L’ossification de la perte de substance osseuse est obtenue en 6 semaines mais ne sera visible sur les clichés radiographiques de contrôle que dans un délai de 6 à 9 mois.

Les kératokystes peuvent survenir à tout âge. Ils se manifestent par une voussure osseuse vestibulaire qui peut être douloureuse.

Radiologiquement, la lésion apparaît comme une clarté uni- ou multiloculaire bien limitée. Le diagnostic différentiel peut être posé avec l’améloblastome ; c’est la chirurgie qui permettra le traitement et la conclusion anatomopathologique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Chirurgie orale

Article réservé à nos abonnés Gestion de la douleur postopératoire en chirurgie orale : mise en place d’un audit clinique ciblé

Chirurgie orale L’équipe de chirurgie orale de l’École de Médecine Dentaire d’Aix Marseille Université se compose actuellement de 6 MCU-PH,...
Chirurgie orale

Article réservé à nos abonnés Lésion mandibulaire de l’enfant

Questions 1. Quelles sont les propositions exactes concernant l’image tomodensitométrique ? a. Rhyzalyse 36 et 37 b. Corticales soufflées et...