A propos d’une lésion jugale bilatérale persistante

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 25-26)
Information dentaire
Un homme de 22 ans, en bonne santé générale, fumeur actif (2,5 UPA*) consulte pour une sécheresse buccale associée à des lésions jugales bilatérales non douloureuses qui l’inquiètent. Il n’a aucun antécédent médico-chirurgical.

On ne retrouve pas de lésions cutanées faciales. L’examen endobuccal (fig. 1a et b) révèle des plaques jugales bilatérales d’aspect raboteux, rugueux, à contours diffus. Les muqueuses sont souples et indolores.

Ces lésions sont centrées sur les linea alba et n’atteignent pas le fond des vestibules. Les deux bords latéraux de la langue (fig. 2) présentent aussi ce même type de lésion. 

La muqueuse buccale est par ailleurs saine ; il n’existe ni saignement ni érosion. L’examen des lèvres montre des excoriations avec zones érythémateuses (fig. 3).


* UPA : Unité-Paquet-Année.


1. Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous ?

a. Stomatite urémique

b. Morsicatio buccarum, linguae et labiorum

c. Candidose chronique

d. Carcinome épidermoïde


2. Quel(s) examen(s) indiquez-vous ?

a. Un examen bactériologique

b. Un examen anatomopathologique

c. Un bilan parodontal complet

e. Aucun examen


3. Quel est la conduite à tenir ?

a. Sevrage tabagique

b. Accompagnement psychologique

c. Des applications de triamcinolone à 0,1% en pommade

d. Réalisation d’une gouttière en cas de bruxisme


Réponses : 1. b ; 2. d ; 3. a, b, d


Réponse 1.
L’hypothèse diagnostique est une
morsicatio buccarum, linguae et labiorum. C’est une forme de kératose frictionnelle chronique sans potentiel malin 4. Ces lésions sont surtout observées chez l’adolescent et l’adulte jeune, durant la seconde et troisième décades 4 et atteignent généralement les joues, de part et d’autre de la ligne de morsure et plus rarement la langue et les lèvres 1,2. La notion de bruxisme nocturne est parfois retrouvée 4. En l’absence de pathologie rénale, la stomatite urémique est écartée. La candidose chronique se détache au raclage. Les signes cliniques d’appel d’un carcinome (saignement au contact, induration, adénopathie satellite) sont…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Médecine

Article réservé à nos abonnés Le défi du secteur antérieur : contraintes et limites

Situation initiale Un patient de 62 ans se présente en consultation afin de réaliser les coiffes prothétiques des dents 12...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Ça saigne, pas de panique !

Allo, Docteur ? Ça saigne ! Le patient qui saigne est en état de détresse (rythme cardiaque augmenté, tension artérielle augmentée du...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Le virus Epstein-Barr

L’objectif de cette rubrique est de rédiger la carte d’identité d’un habitant du parodonte. La rubrique comportera l’identité de l’habitant...
Médecine Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Évaluation de différents scores de risque Dans la prévention des maladies péri-implantaires. Analyse d’une étude clinique de cohorte à long terme

RÉSUMÉ Contexte Cette étude a comparé la valeur pronostique à long terme de deux modèles de scores d’évaluation du risque...
Esthétique Médecine

Article réservé à nos abonnés Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) – Partie 2 : Identifier les aspects cliniques et les diagnostiquer

Introduction Pour mieux comprendre le caractère essentiel du diagnostic précoce, il est important de détailler et comprendre les différents aspects...
Médecine

Article réservé à nos abonnés Le souffle, le milieu buccal, miroirs des territoires traversés

Segments et cavités traversés (fig. 1) Le tractus trachéo-broncho-pulmonaire Le souffle est généré naturellement par les poumons en tant que...