A propos de l’anesthésie locale en chirurgie buccale

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2006 (page 189)
Information dentaire

L’objectif de cet article est d’énoncer des items de réflexion visant à établir une démarche décisionnelle en matière d’anesthésie locale (AL) dans le cadre de la chirurgie. Le choix d’adjoindre à la solution d’anesthésique un vasoconstricteur potentialise son action et permet de réduire les doses. La chirurgie ne requiert pas toujours une AL d’une grande profondeur, en particulier si les dents vivantes ne sont pas impliquées. Des techniques simples, peu usitées en dentisterie classique, peuvent s’indiquer en chirurgie. C’est l’exemple de l’AL para apicale dans le secteur
molaire mandibulaire, pour la mise en place d’un implant ou l’extraction d’une dent mortifiée. La quantité de produit
injecté semble être plus incidente sur la durée que sur la profondeur et l’induction de l’AL. La vitesse d’injection est
un élément essentiel de la réussite de l’AL, l’ordre de grandeur
est de une minute par millilitre infiltré.
Pour tout type d’acte de chirurgie buccale, plusieurs modes d’anesthésies locales peuvent être décrits et aucun ne
peut prétendre à une efficacité de 100%. La connaissance des avantages et des inconvénients de chacune des techniques d’AL. peut orienter le choix du praticien en fonction de l’observation clinique.Un patient stressé confond toutes les informations sensorielles avec de la douleur : l’exemple type est celui de l’extraction ou le patient peut ressentir, en terme de douleur, la pression et la traction exercée sur la dent. Les conditions opératoires sont sensiblement améliorées par tous les discours visant à la préparation psychologique et par toutes les pratiques
médicamenteuses ou autres propres à lever l’anxiété.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Anesthésie

Article réservé à nos abonnés Anesthésie électronique au Quicksleeper 5® et MIH : la clé de la réussite ?

3e lauréat 2020 : Caroline Leverd, Thomas Marquillier, Caroline Delfosse, Thomas Trentesaux Grand Prix : Comment garantir une anesthésie de qualité en 2020 ? Une première...
Anesthésie

Article réservé à nos abonnés Comment aborder l’anesthésie lors de la première consultation en odontologie pédiatrique ?

2e lauréat 2020 : Etienne Boulbin Grand Prix : Comment garantir une anesthésie de qualité en 2020 ? Une première ! Organisé...
Anesthésie

Article réservé à nos abonnés Le maximum de soins dans le minimum de séance : c’est possible, grâce à l’anesthésie ostéocentrale

1er lauréat 2020 : Linda Martin Grand Prix : Comment garantir une anesthésie de qualité en 2020 ? Une première ! Organisé...
Anesthésie

Article réservé à nos abonnés Le meopa au cabinet dentaire les réponses à mes interrogations

Indications Il est indiqué pour des analgésies de courte durée pour des actes douloureux, ou en cas de douleur légère...