Accompagnement des patients après l’insertion de prothèses amovibles

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire n°3 - 15 juin 2024 (page 34-42)
Information dentaire
Pour des raisons médicales, anatomiques, psychologiques ou encore financières, tous les patients édentés (partiellement ou complètement) ne peuvent malheureusement pas bénéficier d’implants dentaires. Ainsi, malgré l’essor et les progrès de l’implantologie, le recours à des prothèses amovibles reste toujours d’actualité. La capacité des patients à nettoyer correctement des prothèses fixées doit aussi être prise en compte lors du choix thérapeutique, et la prothèse amovible est alors préférée chez ces patients peu soigneux ou « laxistes » sur l’hygiène orale (fig. 1).

Les prothèses amovibles ont pour objectif de rétablir les fonctions masticatoire et phonatoire et de restaurer l’esthétique (fig. 2, 3). Cependant, les patients redoutent d’être appareillés, et ceci est d’autant plus vrai si c’est une première prothèse. La séance d’insertion de ces prothèses et l’accompagnement des patients sont primordiaux à la bonne acceptation de celles-ci. Aborder l’ensemble des problématiques et délivrer des conseils en amont du jour de l’insertion permet d’obtenir un succès thérapeutique et une accommodation rapide.

Aspect psychologique

L’édentement partiel ou total a des conséquences psychologiques (importance du sourire dans la société actuelle et pour l’estime de soi), sociales (rôle dans la communication et l’intégration) et physiques (douleurs à la suite des extractions, perte de l’intégrité corporelle, perte d’appétit). La réalisation de prothèses amovibles a pour but de résoudre tout ou partie de ces conséquences. Pour Pompignoli [1], le patient édenté est considéré comme un patient handicapé à réhabiliter.

L’élaboration de nouvelles prothèses va nécessiter plusieurs séances cliniques, qui permettent au praticien d’expliquer et de prévenir le patient, d’anticiper ses craintes et de répondre à ses questions. Le rendez-vous d’insertion des prothèses est essentiel pour poser les bases de la nouvelle vie du patient, d’autant plus pour des patients appareillés pour la première fois. Le binôme praticien-assistant(e) doit accompagner au mieux le patient, lui enseigner l’entretien et les bons usages, et répondre à ses inquiétudes.

Le rendez-vous d’insertion

Axe d’insertion

Après toutes les vérifications d’usage, le plus important est de montrer comment insérer et désinsérer les prothèses. Cet apprentissage se fait au fauteuil, avec un miroir de courtoisie à disposition. Le praticien…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Hygiène et Asepsie

Article réservé à nos abonnés L’éducation thérapeutique du patient

Preuves scientifiques La plupart des études sont réalisées dans des pays où les hygiénistes dentaires travaillent en collaboration avec les...
Hygiène et Asepsie

Article réservé à nos abonnés Le cockpit stérile pour ne pas interrompre la tâche

Le concept des Facteurs Organisationnels et Humains (FOH) s’impose de plus en plus dans le monde médical. 50 % des articles...