Anatomie endodontique : savoir identifier les pièges et les prendre en charge

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2022 (page 22-41)
Information dentaire
La connaissance de l’anatomie endodontique est indispensable à la réussite des thérapeutiques endodontiques. En effet, le praticien doit prendre en considération de nombreux facteurs qui, lorsqu’ils sont connus, permettent de déjouer un grand nombre de difficultés, que ce soit dans la réalisation de la cavité d’accès ou dans l’identification des entrées et trajets canalaires. Les transformations majeures de l’endodonte au cours de l’existence, que sont l’atrophie pulpaire, la sécrétion de dentine tertiaire, la sclérose dentinaire ou encore les minéralisations intrapulpaires, sont abordées de manière clinique dans un premier temps. Puis, après description des caractéristiques anatomiques générales des systèmes canalaires, les caractéristiques propres à chaque dent ou groupe de dents sont abordées, ainsi que certaines conséquences cliniques. Enfin, un exemple de démarche diagnostique et thérapeutique, présenté à travers un cas clinique, explique comment les pièges anatomiques sont identifiés et pris en charge pour amener au succès clinique.

La connaissance des morphologies externe et interne des dents est indispensable pour déjouer les pièges de l’anatomie endodontique, facteurs d’échec des traitements endodontiques. En 1950, Grossman s’interrogeait sur leur intérêt de par la complexité des canaux [1]. Pour tout traitement endodontique, de nombreux paramètres sont à analyser, comme l’anatomie du système canalaire et de la région apicale, le nombre et la forme des racines, les canaux accessoires, les anomalies… [2]. Par ailleurs, les modifications histologiques du complexe dentinopulpaire d’ordre physiologique ou pathologique entraînent des changements dentinaires (couleur, translucidité…) dont l’interprétation est essentielle. Avant tout traitement endodontique, une observation clinique et radiographique minutieuse sous plusieurs incidences est indispensable. Cependant, les radiographies rétro-alvéolaires ne suffisent pas toujours à décrypter l’endodonte et le cone beam peut révéler de nouvelles données ou les préciser [3]. L’une des raisons pour lesquelles un praticien est en situation d’échec face à un traitement endodontique est que, sans cette analyse préalable, lui permettant d’identifier des repères fiables, il entreprend un traitement hasardeux pouvant avoir des conséquences délétères (fig. 1).

Transformations de l’endodonte

Le vieillissement physiologique, associé aux diverses agressions que peut subir une dent au cours de son existence, conduit à des transformations profondes de l’endodonte qu’il est nécessaire de connaître.

Atrophie pulpaire

Processus physiologique dû au vieillissement mais aussi conséquence d’événements pathologiques, l’atrophie pulpaire remanie profondément l’architecture de l’endodonte [4]. Coronairement, elle siège principalement en regard du plancher, du plafond et des parois de la chambre pulpaire en formant des pyramides appelées triangles dentinaires (fig. 2a-c).

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Nécrose pulpaire et fêlure, quelle stratégie clinique ?

3e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Renaud...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Traiter 12 millimètres de canal pour déplacer une dent

2e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Jean-Charles...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Retraitement endodontique à travers un bridge : apport de la 3D

1er cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Raphaël...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les douleurs postopératoires sont-elles systématiques en endodontie ?

La gestion de la douleur est un aspect critique de toute pratique endodontique, puisque c’est fréquemment le seul critère d’appréciation...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Situations endodontiques complexes : jusqu’où aller en pratique généraliste ?

Une méta-analyse publiée en 2021 rapporte qu’un adulte sur deux dans le monde présente au moins une dent avec une...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Ergonomie en endodontie : élément accessoire ou essentiel du traitement ?

Souvent reléguée au rang de sujet accessoire, l’ergonomie se trouve pourtant au cœur de chacun de nos gestes. L’International Ergonomics...