Approche esthétique et fonctionnelle numérique d’un traitement complet bimaxillaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2021 (page 302-312)
Information dentaire
La restauration d’une arcade complète bimaxillaire représente un véritable défi thérapeutique, puisqu’il s’agit de reprogrammer la totalité des paramètres, esthétiques comme fonctionnels. Dans cette démarche, l’outil numérique n’est pas uniquement un gadget pour passionnés. Il représente une avancée réelle au service du chirurgien-dentiste, du prothésiste et donc du patient.

Le traitement de l’édentement complet par restaurations implantaires représente pour nos patients un réel changement de vie. Au-delà de l’amélioration esthétique de leur sourire et donc de leur visage, c’est sans nul doute du point de vue fonctionnel que les changements sont les plus importants. La possibilité de retrouver une mastication normale et sortir ainsi de la situation de handicap que représente le port de prothèse amovible ou la présence de dents très fortement mobiles est une amélioration indiscutable du quotidien [1]. Ces traitements nécessitent l’établissement d’un projet prothétique qui servira de guide, depuis la chirurgie implantaire jusqu’à la prothèse d’usage.

Aujourd’hui l’approche numérique apporte une réelle valeur ajoutée dans ce type de traitement. Tant du point de vue de l’analyse esthétique que fonctionnelle, les outils numériques permettent des traitements plus sûrs, plus reproductibles, moins opérateur dépendants et plus rapides grâce à des transferts de données dématérialisées entre le cabinet et le laboratoire [2].

La description d’un traitement d’arcade complète bimaxillaire nous servira de support à la mise en application de ces nouveaux outils numériques. La consultation est motivée par le souhait de retrouver un sourire harmonieux et agréable, ainsi qu’une efficacité masticatoire.

La présence de grande mobilité dentaire, associée à une latérognathie squelettique mandibulaire importante a occasionné ici un désordre esthétique et fonctionnel considérable (fig. 1a-b).

Les examens cliniques et radiographiques permettent de diagnostiquer de nombreuses reprises de caries sous les prothèses existantes, une parodontite chronique terminale, associée à de nombreuses migrations dentaires, posant l’indication de l’avulsion de l’ensemble des dents maxillaires (fig. 2).

Les implants du secteur 1 présentent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO

Article réservé à nos abonnés 30 ans de recul en CFAO

Information Dentaire : François Duret, aujourd’hui reconnu comme l’inventeur de la CFAO dentaire, a fait sa thèse sur l’empreinte optique en...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Restauration unitaire supra-implantaire : comment faire les bons choix ?

Évolution du pilier standard vers l’embase titane Le pilier standard Jusque dans les années 2000, le pilier de référence utilisé pour la...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Rôle de l’assistant(e) dentaire dans la pratique de l’empreinte optique

Présentation du matériel Le matériel actuellement disponible se présente sous différents aspects : soit comme un petit chariot (kart) intégrant...