Approche parodontale de la stabilité des tissus mous autour d’un implant unitaire en secteur esthétique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°31 - 16 septembre 2020 (page 36-44)
Information dentaire

La stabilité des tissus mous péri-implantaires est essentielle pour l’intégration esthétique à long terme des restaurations implanto-portées, en particulier chez des patients au parodonte réduit et traités à la suite d’une maladie parodontale [1, 2].Le risque de péri-implantite étant augmenté chez le patient parodontal, il est indispensable d’aménager un environnement tissulaire satisfaisant tant sur le plan esthétique que fonctionnel.

La position idéale du niveau de la muqueuse péri-implantaire est essentiellement guidée par la stabilité à travers le temps de l’os sous-jacent. Elle dépend du volume initial de l’enveloppe osseuse, mais aussi du positionnement tridimensionnel de l’implant [3].

Il est admis que la présence d’une corticale vestibulaire stable et d’une épaisseur minimale de 2 mm est un prérequis au maintien des tissus mous. Elle prévient les résorptions osseuses, minimise le risque esthétique lié à la récession vestibulaire autour de la restauration prothétique et la perte des papilles interproximales autour d’un implant unitaire [4, 5].

De nombreux facteurs chirurgicaux (procédure d’augmentation osseuse, protocole d’extraction-implantation, délais de mise en charge, aménagement des tissus mous péri-implantaires) et prothétiques (profil d’émergence, connexion implant-pilier) influencent l’apparition de la récession vestibulaire [6]. Celle-ci est définie comme un déplacement apical vestibulaire des tissus mous sans perte osseuse interproximale et/ou récession papillaire adjacente [7].

La stabilité de la papille dépend principalement de la présence d’un septum osseux sous-jacent, mais aussi des distances entre la dent naturelle, l’implant et la restauration prothétique [8]. Les conditions de sa reformation dépendent du phénotype des tissus mous [9], de la distance séparant le point de contact prothétique et le septum osseux proximal [4, 10, 11] et du protocole d’extraction-implantation immédiate [12].

Cependant, ces données varient selon les études et restent contradictoires sur le rôle de chacun de ces paramètres cliniques et leur interaction [5].

Récession de la muqueuse péri-implantaire : facteurs de risque

De nombreux paramètres ont été décrits comme étant souvent associés au risque de récession vestibulaire de la muqueuse implantaire. Ces facteurs de risque peuvent être facilement identifiés lors de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Le soulevé sous-sinusien crestal avec un matériau associant xénogreffe et collagène

Le principe Également appelé « sinus lift », le soulevé de sinus est la technique par laquelle la membrane sinusienne est élevée...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Implants zygomatiques et sinus

Étiopathogénie et fréquence L’analyse de la littérature scientifique montre des taux de sinusites variables, de 0 à 30 % selon les...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Les complications de la chirurgie préimplantaire sinusienne : diagnostic et principes du traitement

L’implantologie moderne consiste en la mise en place d’une racine artificielle en titane au sein des maxillaires dans le but...
Implantologie Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Contre-indications en implantologie et attitudes concernant les patients à risque

Risque infectieux Le risque infectieux est multifactoriel, et certains paramètres permettant de le moduler, comme l’amélioration des conditions opératoires (antisepsie...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Préalables cliniques à la pose d’implant

L’implantologie fait actuellement partie des options de traitement prédictibles permettant de remplacer les dents manquantes, avec des taux de survie...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Analyse préopératoire en implantologie : pourquoi et comment établir un projet prothétique ?

Le projet implantaire s’inscrit dans le plan de traitement global, qui comprend lui-même deux grandes phases de traitement : une phase...