Approche parodontale de la stabilité des tissus mous autour d’un implant unitaire en secteur esthétique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°31 - 16 septembre 2020 (page 36-44)
Information dentaire

La stabilité des tissus mous péri-implantaires est essentielle pour l’intégration esthétique à long terme des restaurations implanto-portées, en particulier chez des patients au parodonte réduit et traités à la suite d’une maladie parodontale [1, 2].Le risque de péri-implantite étant augmenté chez le patient parodontal, il est indispensable d’aménager un environnement tissulaire satisfaisant tant sur le plan esthétique que fonctionnel.

La position idéale du niveau de la muqueuse péri-implantaire est essentiellement guidée par la stabilité à travers le temps de l’os sous-jacent. Elle dépend du volume initial de l’enveloppe osseuse, mais aussi du positionnement tridimensionnel de l’implant [3].

Il est admis que la présence d’une corticale vestibulaire stable et d’une épaisseur minimale de 2 mm est un prérequis au maintien des tissus mous. Elle prévient les résorptions osseuses, minimise le risque esthétique lié à la récession vestibulaire autour de la restauration prothétique et la perte des papilles interproximales autour d’un implant unitaire [4, 5].

De nombreux facteurs chirurgicaux (procédure d’augmentation osseuse, protocole d’extraction-implantation, délais de mise en charge, aménagement des tissus mous péri-implantaires) et prothétiques (profil d’émergence, connexion implant-pilier) influencent l’apparition de la récession vestibulaire [6]. Celle-ci est définie comme un déplacement apical vestibulaire des tissus mous sans perte osseuse interproximale et/ou récession papillaire adjacente [7].

La stabilité de la papille dépend principalement de la présence d’un septum osseux sous-jacent, mais aussi des distances entre la dent naturelle, l’implant et la restauration prothétique [8]. Les conditions de sa reformation dépendent du phénotype des tissus mous [9], de la distance séparant le point de contact prothétique et le septum osseux proximal [4, 10, 11] et du protocole d’extraction-implantation immédiate [12].

Cependant, ces données varient selon les études et restent contradictoires sur le rôle de chacun de ces paramètres cliniques et leur interaction [5].

Récession de la muqueuse péri-implantaire : facteurs de risque

De nombreux paramètres ont été décrits comme étant souvent associés au risque de récession vestibulaire de la muqueuse implantaire. Ces facteurs de risque peuvent être facilement identifiés lors de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés La logique implantaire revisitée : le concept de muco-intégration

Historiquement, une attention limitée était prêtée au pilier intermédiaire. Son rôle se résumait à l’assemblage de la prothèse et de...
Implantologie Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les conséquences du non-remplacement des dents extraites ou absentes

Causes de l’absence dentaire [3, 4] Il existe plusieurs explications à l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade : l’agénésie...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés L’implantoplastie pour le traitement des péri-implantites : revue systématique de la littérature. Partie 1

Résumé Objectifs > La péri-implantite, pathologie d’origine bactérienne, affecte 20 % des implants et 10 % des patients. Il n’existe pas de...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Implantation immédiate unitaire et gestion d’un défaut osseux vestibulaire

Cet article décrit une technique combinant implantation immédiate, régénération osseuse guidée (ROG), greffe de conjonctif enfouie (GCE) par tunnel modifié...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Ti-base : que coller dessus ? pour quelles indications ? Partie 2 – Technique de laboratoire

Conception prothétique sans Ti-base Deux configurations sont possibles en connexion direct implant en zircone. 1. Situation implantaire juxta-gingivale à connexion...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Ti-base : que coller dessus ? pour quelles indications ? Partie 1 – Historique

Plusieurs points ont une importance majeure pour bien choisir le matériau à coller sur un élément Ti-base : la position...