Bourse Michel Degrange

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 31 mars 2016 (page 40-44)
Information dentaire
Chaque année, la Bourse Michel Degrange est décernée à l’auteur d’un travail de recherche sur les biomatériaux. Cette Bourse, d’un montant de 5000 e, est le résultat d’un partenariat entre la Société Francophone des Biomatériaux Dentaires (SFBD) et la Société Odontologique de Paris (SOP). Elle est financée par le Comident. Cette année, le jury, présidé par le Pr Geneviève Grégoire, a décerné la Bourse au Dr Audrey Aussel pour ses travaux sur les hydrogels de chitosane, que nous vous faisons découvrir dans ces pages.

Les hydrogels physiques de chitosane

L’intérêt pour le chitosane, et plus particulièrement les hydrogels de chitosane, est largement apparent au travers de la littérature, plus particulièrement pour des applications biomédicales et pharmaceutiques (fig. 1).



1. Principales applications biomédicales et pharmaceutiques du chitosane.

Le chitosane, polymère naturel et biocompatible, est notamment utilisé comme immunoadjuvant, vecteur de médicaments non allergènes, pansements, et également dans les stratégies d’ingénierie tissulaire [1-3] (DEF 1). En odontologie, il est notamment utilisé dans les dentifrices contre l’érosion dentaire. Le chitosane peut se fixer à la surface des dents et favoriser le stockage dans l’émail de principes actifs, tels que des ions étain. De plus, il a été démontré que le chitosane était un agent antibactérien, notamment vis-à-vis de Streptoccocus Mutans [4]. Des projets de recherche concernant des membranes chirurgicales dentaires contenant du chitosane sont aussi en cours de développement (brevet US20140314825). Le chitosane peut en effet être un matériau de choix pour de telles applications, car il s’agit d’un matériau biorésorbable, poreux, flexible et connu pour ses propriétés de cicatrisation.
Les biomatériaux élaborés à partir d’hydrogels physiques de chitosane sont également de plus en plus utilisés pour des applications en ingénierie tissulaire. En effet, ils peuvent être considérés comme matériaux à structure partiellement bio-inspirée (DEF 2) de la structure physique et chimique des matrices extracellulaires (DEF 3) et sont donc des biomatériaux de choix pour l’ingénierie tissulaire [5, 6]. Ces hydrogels physiques de chitosane ont notamment été étudiés en ingénierie du tissu cartilagineux, du tissu vasculaire (architecture multicouches complexe) et de la peau [7]. Récemment, dans le domaine dentaire, des hydrogels composés de chitosane et d’énaméline ont été produits afin de développer dans le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux Endodontie

Article réservé à nos abonnés Impact du type de restaurations collées sur l’accès aux canaux lors d’un retraitement endodontique

La restauration de la dent dépulpée postérieure a longtemps été stéréotypée, avec comme proposition de restauration presque systématique la couronne...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Tenons fibrés usinés personnalisés et tenons fibrés conventionnels : quelle résistance à la fracture ?

La conception d’un tenon intra-radiculaire sur une dent devant être couronnée est censée renforcer la résistance globale des tissus résiduels,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Analyse protéomique de fibroblastes gingivaux humains exposés aux produits relargués par une résine composite

Les résines composites sont largement utilisées en clinique en raison de leur grande résistance et de leurs propriétés esthétiques [1]....
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Intégration occlusale du bridge collé cantilever postérieur en céramique

Alternative à l’implantologie et aux restaurations plurales traditionnelles, le bridge collé cantilever postérieur en céramique (BCCPC) est une nouvelle solution...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Pronostic du résultat colorimétrique obtenu post-éclaircissement des dents vitales : Le Coefficient Potentiel d’Éclaircissement CPE (Partie 2)

Finalement, que signifie avoir les dents blanches ? « Docteur, je viens vous voir pour avoir les dents blanches ! », voici...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le choix des dents prothétiques : un enjeu pour le praticien

Les dents en céramique ont longtemps constitué le gold standard en prothèse amovible. Historiquement le plus ancien, ce matériau alliait...