CFAO des DMSM

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 20-37)
Information dentaire
Quinze pages pour considérer chacune des étapes de la « chaîne prothétique 2.0 », en mélangeant recueil d’expériences et considérations technico-économiques qui sont autant de pistes d’interrogations à l’heure d’un choix cornélien, sur un marché où les propositions foisonnent.

État des lieux et perspectives

En route pour le numérique 

Contrairement à ce que l’on peut lire souvent, la question ne se pose plus vraiment, tant le numérique est déjà largement implanté dans les laboratoires de prothèse… que chacun d’entre nous devrait songer à visiter régulièrement, pour constater à quel point cette profession a évolué, et évolue encore, dans une relative discrétion !
Depuis plusieurs années, des systèmes plus ou moins intégrés leur permettent d’augmenter la productivité en automatisant une partie de la chaîne d’élaboration prothétique, pour ce qui concerne en tout cas les pièces réalisées en alliages métalliques divers. Des scanners de modèles positifs unitaires sont implantés dans de nombreux laboratoires, pas forcément dans les grandes structures, ils convertissent les informations fournies par un moulage en plâtre tiré de l’empreinte pour alimenter un logiciel de conception qui ferait pâlir d’envie plus d’un utilisateur chevronné de CATIA* ! En sortie, les éléments sont élaborés par une imprimante 3D sous forme de maquettes en résine calcinable, avec une précision de l’ordre de 10 µm, pour être finalement transformés en pièces prothétiques selon des procédés plus conventionnels… En partenariat avec un céramiste talentueux, un confrère non moins talentueux générant une activité importante pouvait ainsi proposer des travaux de haute qualité avec une grande souplesse dans les délais en sous-traitant la réalisation des chapes pour se consacrer à l’élaboration cosmétique et à une personnalisation très poussée… C’était il y a quinze ans déjà !
Le développement de matériaux plus esthétiques a profondément transformé la donne et ouvert de nouvelles possibilités qui sont actuellement présentées avec grand enthousiasme dans la plupart des congrès de toute envergure, lorsqu’il ne s’agit pas d’événements dédiés exclusivement à la mise en avant de ces nouveaux outils.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Flux numérique et restauration imprimée en dentisterie restauratrice

Cas clinique Une patiente de 42 ans, sans antécédents généraux, consulte pour une douleur en bas à droite lorsqu’elle mange...
CFAO

Article réservé à nos abonnés L’apport des dispositifs électroniques d’enregistrement de la cinématique mandibulaire dans le flux de travail numérique

Ayons à l’esprit quelques fondamentaux. La simulation de la dynamique mandibulaire d’un patient et la position de son axe charnière...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La gestion fonctionnelle occlusale en numérique. Comment ça mâche ? Comment ça « match » ?

Mon histoire Cet article porte sur l’utilisation des nouvelles technologies dans notre profession et j’aimerais, afin d’illustrer mon propos, vous...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Le numérique à tout prix ?

Peut-être faudrait-il commencer par s’intéresser de près aux diverses formations existantes et s’attarder sur les protocoles déjà établis. Nos professions...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La digitalisation des teintes. Pourquoi ? Comment ? Pour quels résultats ?

La prise de teinte au cabinet dentaire n’est qu’une première étape pour la réussite de l’intégration de nos céramiques. Le...