Choix du système implantaire : comment s’y retrouver ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 11 juin 2020
Information dentaire
Pour le praticien, le choix d’un produit se fonde sur différents paramètres : sa formation initiale, sa propre expérience clinique, les preuves scientifiques (articles, conférences de consensus) et les éléments extérieurs (marketing industriel, relations professionnelles avec confrères correspondants et fournisseurs). Chacun de ces éléments possède son importance : aucun ne doit être négligé au moment d’un choix qui engage inévitablement à long terme.
Concernant les implants dentaires, il convient d’étudier le système implantaire lui-même, les données scientifiques à long terme qui le concerne spécifiquement, la validité de son concept, les qualités de son fournisseur, autant que les relations professionnelles nécessaires pour le faire fonctionner.

Notre exercice a définitivement évolué avec l’émergence des options thérapeutiques implantaires qui apportent de nombreux avantages. On peut citer par exemple, l’économie tissulaire lorsqu’on évite des délabrements de dents naturelles préparées pour être des piliers de bridges conventionnels, ou encore le fait d’abolir de nombreuses indications des dispositifs prothétiques amovibles. Et même lorsque ces derniers demeurent indiqués, les implants dentaires offrent des compléments d’ancrage particulièrement précieux à leur équilibre biomécanique.

Ainsi, aujourd’hui, cette alternative fait partie de notre quotidien et, pour beaucoup, il doit faire partie intégrante de notre savoir-faire. Les industriels en sont conscients et l’enjeu est tel qu’ils font preuve d’un marketing inégalé dans notre profession. Si les arguments développés ne sont pas dénués d’intérêt, le choix d’un système fait intervenir d’autres paramètres qu’il est indispensable d’approfondir pour pouvoir envisager un exercice serein.

Ce choix repose donc sur un certain nombre de critères que nous allons développer dans cet article, mais il est important de garder à l’esprit qu’aucun système ne permet de s’affranchir des règles préliminaires indispensables à toute thérapeutique implantaire (analyse médicale, assainissement parodontal, projet prothétique…)

Le système implantaire et ses preuves scientifiques

Le matériau

Le titane

Le titane utilisé pour les implants dentaires présente différents degrés de pureté en fonction de la présence d’oxygène, de carbone et de fer. Plus il est pur et plus sa résistance mécanique sera réduite.

Il est donc d’usage de classifier les implants par grade, de 1 à 4, avec une pureté décroissante et une résistance croissante.

Dans les années 1980, les implants usinés étaient en titane de grade 1 avec des géométries inadaptées. Sujets aux fractures de fatigue (fig. 1)…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Lésion nerveuse du nerf alvéolaire inférieur lors d’une pose implantaire

Rappels Le nerf alvéolaire inférieur (NAI) est le plus touché (64,4 % des cas) lors des chirurgies implantaires du fait de...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Thérapeutiques restauratrices versus implantologie. Retardons l’avulsion tant que possible.

Coordination : Aude Ménard, Adrien Lastrade Cas clinique Une patiente de 41 ans se présente en urgence pour le descellement de...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Vulnérabilité occlusale en prothèse implantaire : pourquoi tout ce qui aurait pu mal tourner n’est pas arrivé ?

L’implantologie est une discipline prothétique à composante chirurgicale. Positionner un implant puis une prothèse unitaire supra-implantaire, c’est considérer l’ensemble des...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications en prothèse implantaire

L’analyse rapide de la littérature [1-6] nous montre que (tableau 1) : les complications mécaniques sont plus importantes avec la prothèse...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés L’usure des attachements en PACSI est-elle évitable ?

Dans le traitement de l’édentement complet mandibulaire, l’utilisation de deux attachements axiaux supra-implantaires permet d’améliorer l’équilibre prothétique pendant la fonction....
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Prothèse Amovible Complète Télescopique Implanto-Retenue (PACTIR) : Quand PEEK rime avec numérique

Dans cet article, nous allons tenter de préciser les étapes fondamentales de la conception et de la réalisation d’une PACTIR....