• Écrit par
Cas clinique

Cl II2 adulte avec fragilité dentaire

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

La revue didactique de formation continue, d’orthopédie dento-faciale
5 numéros par an

Abonnez-vous

Nous revenons sur un cas pluridisciplinaire adulte dont la finition cosmétique a été réalisée et déjà présentée par le Dr S. Felenc (1). Le but de cet article clinique est d’insister sur les phases d’orthodontie et de chirurgie orthognathique qui ont précédé la phase prothétique afin qu’elle soit la plus économe possible du point de vue tissulaire. Nous montrerons que cette stratégie a servi la réalisation des objectifs esthétiques, fonctionnels et de stabilité aussi bien sur le plan squelettique que dentaire.

Préliminaire ortho-chirurgical à l’amélioration cosmétique dentaire

Motif de consultation et histoire de la maladie

Cette patiente âgée de 39 ans, désireuse d’améliorer son sourire et son confort articulaire mandibulaire, nous est adressée par son chirurgien-dentiste le Dr S. Felenc. En effet, ce dernier ne peut proposer une réhabilitation cosmétique du guide incisivo-canin fonctionnelle, pérenne et non mutilante, sans orthodontie. Comme il l’explique dans une précédente publication, sur cette situation clinique, la phase prothétique doit être aussi économe que possible du point de vue tissulaire (1). Et ici, le faible espace prothétique disponible lié à la classe II division 2, la forte abrasion et la faiblesse amélodentinaire sont associés à un désordre plus global des bases…

Les commentaires sont fermés.