Conception et fabrication « in office » des gouttières orthodontiques thermoformées à l’aide du logiciel 3Shape Clear Aligner Studio

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2020 (page 20-31)

Fig. 1 - Set-up sur modèle plâtre avec séparation unitaire des dents.

Information dentaire

Depuis vingt ans, les déplacements orthodontiques ont subi une révolution sur le plan de la mécanique des déplacements dentaires. L’arrivée des technologies numériques fondées sur la 3D a permis d’étendre les techniques de déplacements réalisés par application en bouche de gouttières thermoformées. Le principe est simple : un déplacement dentaire peut être simulé sur un modèle positif et décomposé en de multiples déplacements intermédiaires. À chaque position intermédiaire, une gouttière va être thermoformée puis reproduira, avec certaines limites mécaniques, le mouvement prévu.

Cette technique de déplacement fondée sur set-up a été initiée par le Dr Harold Kesling en 1945. Les dents étaient segmentées et repositionnés dans une enveloppe de cire molle qui permettait de modifier la forme d’arcade, l’angulation et la position horizontale ou verticale des dents. La quantité de travail à mettre en œuvre pour chaque étape limite cette technique à des déplacements de faible amplitude (fig. 1). L’une des difficultés rencontrées est la perte complète de repère tridimensionnel et l’absence de reproductibilité du mouvement dentaire.

La société Align Technology, fondée par Zia Chishti et Kelsey Wirth en 1997, a innové et créé en 1999 le système Invisalign, système d’alignement basé sur un set-up digital très abouti. En vingt ans, elle est devenue leader sur le marché de l’orthodontie, les systèmes d’alignement par gouttière amovible représentant environ 15 % des traitements orthodontiques.

Une interface clinique très performante, appelée « clin check », permet au praticien de soumettre le cas clinique aux techniciens du laboratoire puis de modifier la position de chaque dent et de placer des taquets, encoches supports d’élastiques intermaxillaires ou zones de meulage interproximal. Environ vingt-quatre heures plus tard, le nouveau set-up est proposé pour modification ou validation. La validation entraîne automatiquement la fabrication des séries d’aligneurs qui seront livrés empaquetés suivant toutes les normes de traçabilité liées aux dispositifs médicaux sur mesure.

Le praticien crée les taquets à l’aide d’une gouttière « template » et suit le traitement selon sa stratégie clinique issue du diagnostic et du plan de traitement initial. Il a la possibilité d’interrompre le déroulé du traitement pour réaliser un nouveau set-up issu de l’empreinte silicone ou optique de la denture afin de corriger des mouvements qui n’auraient pas été réalisés correctement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Un challenge pluri-disciplinaire : à propos d’un cas ortho-paro-occlusodontique

Présentation du cas (fig. 1 à 9) Madame J, âgée de 49 ans, nous est adressée par son occlusodontiste pour...
ODF

Article réservé à nos abonnés Décompensation d’une classe II.1 par mini-plaques vissées

Examen clinique (fig. 1 à 7) La patiente âgée de 16 ans et 2 mois, sans antécédent médical ni chirurgical,...
ODF

Article réservé à nos abonnés Apport du Digital Smile Design dans l’analyse esthétique interdisciplinaire

L’esthétique est devenue un objectif prioritaire du traitement d’orthodontie. C’est le motif de consultation principal de nos patients dont les...
ODF

Article réservé à nos abonnés Déplacements dentaires à l’aide de gouttières orthodontiques thermoformées “in office”

Présentation du cas clinique (fig. 1 à 3) Le patient, âgé de 58 ans, présente un encombrement dentaire mandibulaire de 5 mm dans...
ODF

Article réservé à nos abonnés Parcours

Comment êtes-vous devenu chirurgien-dentiste puis orthodontiste ? Je suis devenu chirurgien-dentiste un peu par hasard. En fait, c’est un choix...
ODF

Article réservé à nos abonnés Modifications dento-alvéolaires transversales maxillaires lors d’un traitement orthodontique multi-attaches sans extraction : étude rétrospective utilisant le CBCT

Sept mesures ont été réalisées pour quantifier le déplacement dentaire et les modifications alvéolaires (fig. 1 et 2). de chaque côté : –...