Consultation hospitalière pour les patients allergiques aux biomatériaux dentaires : diagnostiquer pour mieux orienter la prise en charge

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2021 (page 28-34)
Information dentaire
Devant la recrudescence des réactions d’hypersensibilité immédiates et retardées, le chirurgien-dentiste exerçant en pratique libérale doit pouvoir compter sur l’appui de consultations hospitalières spécialisées dans l’analyse des allergies aux biomatériaux dentaires. À Toulouse, ce type de consultation permet de mettre en œuvre une démarche diagnostique complète coordonnée avec le service d’allergologie. Les investigations cliniques menées peuvent également conduire à écarter le phénomène allergique chez des patients en recherche de diagnostic. Dans tous les cas, des recommandations de soins adaptées à chaque patient sont rédigées à l’attention du chirurgien-dentiste adresseur. Celui-ci est conseillé dans l’attitude thérapeutique à adopter. Des adaptations de prise en charge sont même proposées aux organismes de remboursement. Un arbre décisionnel est proposé en vue de l’orientation de l’individu allergique et plusieurs situations cliniques rencontrées au cours de la consultation hospitalière sont également présentées.

La survenue des réactions allergiques dans la population mondiale est en constante augmentation et semble associée à une aggravation de la symptomatologie au cours du temps [1]. Le développement de systèmes de santé de qualité s’accompagne d’une moindre stimulation du système immunitaire des enfants ; cependant, les modes de vie évoluant, le nombre d’allergènes avec lesquels les individus entrent en contact ne cesse d’augmenter [2]. Leur rencontre avec le système immunitaire est ainsi davantage à même d’entraîner des réactions disproportionnées.

Les chirurgiens-dentistes seront également confrontés à la recrudescence des réactions d’hypersensibilité après la réalisation de soins, car la pratique de l’odontologie implique l’utilisation de très nombreux biomatériaux et de diverses substances pharmacologiques [3]. Comme cela a été détaillé précédemment dans BMC [4], ces manifestations allergiques, si elles ne relèvent pas de la réaction d’hypersensibilité (HS) de type I avec l’apparition rapide de signes cliniques, sont majoritairement des réactions d’HS retardées, qui surviennent plutôt dans une période de 24 à 72 heures après la mise en contact des allergènes avec la salive et les tissus du patient [3]. Elles peuvent également survenir plusieurs semaines ou plusieurs mois après la pose, compte tenu des délais de sensibilisation parfois longs. Elles se traduisent par exemple par l’apparition de dermatites péri orales, de sensations de brûlures dans la cavité buccale, de lésions lichénoïdes ou encore de chéilite, mais les formes sont très variables entre les individus [3].

Un des points essentiels de la prise en charge est alors d’identifier l’allergène responsable de la réaction du patient. Cela peut s’avérer particulièrement complexe car tout matériau ou l’un de ses composants est susceptible de provoquer une réaction d’hypersensibilité. Ainsi, pour les matériaux métalliques…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...