Consultation hospitalière pour les patients allergiques aux biomatériaux dentaires : diagnostiquer pour mieux orienter la prise en charge

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°1 - 15 mars 2021 (page 28-34)
Information dentaire
Devant la recrudescence des réactions d’hypersensibilité immédiates et retardées, le chirurgien-dentiste exerçant en pratique libérale doit pouvoir compter sur l’appui de consultations hospitalières spécialisées dans l’analyse des allergies aux biomatériaux dentaires. À Toulouse, ce type de consultation permet de mettre en œuvre une démarche diagnostique complète coordonnée avec le service d’allergologie. Les investigations cliniques menées peuvent également conduire à écarter le phénomène allergique chez des patients en recherche de diagnostic. Dans tous les cas, des recommandations de soins adaptées à chaque patient sont rédigées à l’attention du chirurgien-dentiste adresseur. Celui-ci est conseillé dans l’attitude thérapeutique à adopter. Des adaptations de prise en charge sont même proposées aux organismes de remboursement. Un arbre décisionnel est proposé en vue de l’orientation de l’individu allergique et plusieurs situations cliniques rencontrées au cours de la consultation hospitalière sont également présentées.

La survenue des réactions allergiques dans la population mondiale est en constante augmentation et semble associée à une aggravation de la symptomatologie au cours du temps [1]. Le développement de systèmes de santé de qualité s’accompagne d’une moindre stimulation du système immunitaire des enfants ; cependant, les modes de vie évoluant, le nombre d’allergènes avec lesquels les individus entrent en contact ne cesse d’augmenter [2]. Leur rencontre avec le système immunitaire est ainsi davantage à même d’entraîner des réactions disproportionnées.

Les chirurgiens-dentistes seront également confrontés à la recrudescence des réactions d’hypersensibilité après la réalisation de soins, car la pratique de l’odontologie implique l’utilisation de très nombreux biomatériaux et de diverses substances pharmacologiques [3]. Comme cela a été détaillé précédemment dans BMC [4], ces manifestations allergiques, si elles ne relèvent pas de la réaction d’hypersensibilité (HS) de type I avec l’apparition rapide de signes cliniques, sont majoritairement des réactions d’HS retardées, qui surviennent plutôt dans une période de 24 à 72 heures après la mise en contact des allergènes avec la salive et les tissus du patient [3]. Elles peuvent également survenir plusieurs semaines ou plusieurs mois après la pose, compte tenu des délais de sensibilisation parfois longs. Elles se traduisent par exemple par l’apparition de dermatites péri orales, de sensations de brûlures dans la cavité buccale, de lésions lichénoïdes ou encore de chéilite, mais les formes sont très variables entre les individus [3].

Un des points essentiels de la prise en charge est alors d’identifier l’allergène responsable de la réaction du patient. Cela peut s’avérer particulièrement complexe car tout matériau ou l’un de ses composants est susceptible de provoquer une réaction d’hypersensibilité. Ainsi, pour les matériaux métalliques…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le protocole e_LAB : les étapes clés

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés La prothèse fixée transitoire en technique additive

Réalisée à la suite d’une démarche analytique, la prothèse transitoire est souvent considérée comme une restauration définitive confectionnée à l’aide...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation occlusale par CFAO à l’aide de composites usinables

La conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) a été longtemps considérée comme un outil. C’était à nous d’adapter cet...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique d’un adolescent polycarié : discussion autour des méthodes et matériaux utilisés

Les résines composites sont aujourd’hui largement utilisées en restauration dentaire par technique directe. Les propriétés mécaniques de ces matériaux, ainsi...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’endocouronne : état des données actuelles

La restauration des dents traitées endodontiquement et ayant subi une perte de substance importante demeure un défi à relever. Ce...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’obturation canalaire avec une nouvelle famille de biomatériaux… en toute simplicité (partie 2)

STÉPHANE SIMON Professeur des Universités (Paris Santé), exercice libéral limité à l’endodontie. Grand leader d’opinion et d’enseignement en endondontie, Stéphane...