De la stratégie prothétique à la stratégie numérique

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 30 avril 2014 (page 69-75)
Information dentaire
Quels sont les changements apportés par la technologie numérique ?
Quels sont les objectifs actuels de la dentisterie ?
Qu’est-ce que le concept biomimétique ?

Rôle du biomimétisme

Stratégie : art de diriger un ensemble de dispositions pour atteindre un but.
Numérique : combinaison des possibilités théoriques et expérimentales où le développement de l’utilisation de l’ordinateur joue un rôle déterminant.
Nous avons constaté que la plupart des composantes de notre environnement technologique migrent vers le numérique. La photographie argentique est devenue numérique ainsi que la télévision, passée du hertzien au numérique. L’odontologie n’échappe pas à ce mouvement qui amènera tôt ou tard le praticien à s’interroger sur le devenir d’une telle évolution.
Des changements interviennent à tous les échelons de notre vie professionnelle, du management du cabinet à l’application de nouvelles thérapies, des vérités d’hier qui sont remises en cause, avec, par exemple, l’apparition de nouveaux matériaux.
Il est impératif de déterminer les composantes de la nouvelle stratégie numérique.

OBJECTIFS ACTUELS DE LA DENTISTERIE
L’OMS propose actuellement aux pays développés de mettre en place une odontologie dédiée au maintien durable des dents naturelles en fonction sur les arcades. La notion de solidité maximale des restaurations s’efface devant la protection de l’ensemble biologique et fonctionnel dent-parodonte.
La prothèse ne doit plus être ultrarésistante, ni la moins invasive possible, elle doit être évolutive et remplacée chaque fois qu’il y a nécessité, tout au long de la vie. La thérapie prothétique doit devenir « un long fleuve tranquille ».
Notre challenge est de concevoir et de réaliser des systèmes prothétiques qui permettent à l’ensemble « restauration/support dentaire » d’avoir un comportement le plus naturel possible. Le fonctionnement de la dentisterie souvent admis et décrit durant le XX° siècle comme le cycle préprogrammé de la disparition de l’organe dentaire doit être rompu. Il démarrait avec la restauration composite, suivie de la dévitalisation…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique et fonctionnelle numérique d’un traitement complet bimaxillaire

Le traitement de l’édentement complet par restaurations implantaires représente pour nos patients un réel changement de vie. Au-delà de l’amélioration...
CFAO

Article réservé à nos abonnés 30 ans de recul en CFAO

Information Dentaire : François Duret, aujourd’hui reconnu comme l’inventeur de la CFAO dentaire, a fait sa thèse sur l’empreinte optique en...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Restauration unitaire supra-implantaire : comment faire les bons choix ?

Évolution du pilier standard vers l’embase titane Le pilier standard Jusque dans les années 2000, le pilier de référence utilisé pour la...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Rôle de l’assistant(e) dentaire dans la pratique de l’empreinte optique

Présentation du matériel Le matériel actuellement disponible se présente sous différents aspects : soit comme un petit chariot (kart) intégrant...