Effets du sel sur la santé : évidences et controverses

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire n°3 - 15 juin 2022 (page 32-39)
Information dentaire
Le sodium est un cation dont les rôles physiologiques sont majeurs pour l’équilibre hydroélectrolytique. Il est essentiellement apporté par le chlorure de sodium (sel), naturellement présent dans les aliments, ou ajouté à ceux-ci lors de leur fabrication ou de leur préparation. Des apports élevés en sel sont associés à une augmentation de la pression artérielle et du risque cardiovasculaire. La réduction de la consommation de sel diminue le risque d’hypertension et d’accidents cardio et cérébrovasculaires. Les apports conseillés sont de l’ordre de 5 à 6 g/j. Une controverse existe quant aux effets d’apports bas de sel. D’autres conséquences pour la santé sont évoquées dans cet article.

Les relations entre le sel et la santé sont ambivalentes, comme souvent en nutrition. Le sodium, cation du chlorure de sodium, est en effet un élément fondamental du milieu extracellulaire, ce qui rend compte de son importance physiologique et du caractère indispensable de son apport. De plus, il joue un rôle dans la conservation des aliments. Cependant, un apport excessif est associé à des risques pour la santé.

Si, au cours du temps, son rôle vital a été en partie à l’origine de son importance économique, depuis quelques décennies le discours médical et de santé publique a sensiblement modifié la relation positive que nous avions avec le sel.

Physiologie

Le sel ou chlorure de sodium (NaCl) comprend le cation sodium (Na+) et l’anion chlorure (Cl-).

Dans les aliments, le sodium peut être présent sous forme de chlorure de sodium (rajouté ou non) ou de sodium. Or, malheureusement, le législateur a décrété dans un souci de simplification et d’alerte sanitaire que l’étiquetage obligatoire devait exprimer les apports en sodium, Na+ ou NaCl, sous forme de sel (NaCl), même si ce n’est pas celui-ci qui est présent. Ainsi, par exemple, l’étiquetage du lait, qui ne contient que du Na+, signale une teneur en sel, alors qu’il n’en existe pas dans cet aliment, mais il serait juste pour le fromage dans lequel on en incorpore lors de la fabrication.

Le corps humain contient environ 100 g de sodium. Celui-ci est le principal cation du milieu extracellulaire (sang, milieu interstitiel, etc.) où il détermine son osmolarité responsable de l’homéostasie, c’est-à-dire la stabilité et la régulation du volume sanguin et de la pression artérielle. Il est ainsi responsable des mouvements d’eau puisqu’il retient l’eau. Il est en équilibre permanent avec le potassium (K+) qui est le principal cation intracellulaire. La régulation du sodium et du potassium se fait au niveau rénal mais aussi au niveau intestinal, sous l’influence…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Effets des politiques de santé publique sur l’intérêt porté aux cancers oraux par la population européenne

Santé Publique Orale Bien que sa désignation soit entrée de façon aussi soudaine et intense qu’inattendue dans le langage usuel...
Santé publique

Article réservé à nos abonnés Reconnaître un avc au cabinet dentaire

La survenue d’un AVC constitue une véritable urgence. La connaissance des premiers signes permet de réagir au plus vite car...