Eliminer les matériels et matériaux, renégocier

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2016 (page 255-262)
Information dentaire
Résumé
Le chirurgien-dentiste est quotidiennement confronté au retraitement endodontique orthograde. Il est capital d’évaluer la situation initiale afin de comprendre les raisons de l’échec précédent, d’anticiper les difficultés cliniques potentielles et d’apprécier le pronostic global endo-restaurateur. Lors d’un retraitement endodontique, la partie la plus délicate à gérer est souvent la zone apicale, non traitée, oblitérée ou bien siège d’erreurs iatrogènes. Ainsi, la combinaison de moyens techniques lors des différentes étapes de désobturation canalaire devra faciliter l’accès à la zone apicale.

Implication clinique
La connaissance de protocoles adaptés à des situations cliniques diverses permettra au praticien d’évaluer sa capacité à envisager la reprise du traitement canalaire.

Le retraitement endodontique implique une évaluation préopératoire rigoureuse afin de comprendre les causes de l’échec du traitement initial et de ne pas réitérer les mêmes erreurs. L’obtention d’une antisepsie optimale peut être rendue difficile par la présence d’obstacles intracanalaires empêchant l’acquisition de la perméabilité apicale. Les difficultés cliniques rencontrées lors du retraitement orthograde sont ainsi plus nombreuses et il est avant tout capital de ne pas nuire davantage à la dent concernée qui a souvent été le siège d’incidents iatrogènes. Ces derniers peuvent s’avérer difficiles à gérer par l’omnipraticien qui peut parfois être amené à référer son patient ou à envisager une alternative thérapeutique (chirurgie endodontique ou extraction) a fortiori dans le cas de dents présentant une infection récidivante.

Reconnaissance et identification des principaux matériaux intracanalaires

Principales catégories de matériaux intracanalaires

Au cours du retraitement endodontique orthograde, le praticien est confronté à différents matériaux pouvant être classés en trois catégories (1):

– des pâtes et ciments canalaires : les plus fréquemment rencontrés sont à base d’oxyde de zinc-eugénol ou de résine. Plus récemment sont apparus les ciments biocéramiques;

– des matériaux semi-solides : la gutta-percha, qui est le plus souvent associée aux ciments cités ci-dessus. Les tuteurs souples, en plastique ou gutta-percha réticulée, peuvent également être classés dans cette catégorie.

– des matériaux solides et obstruant le canal : cônes d’argent ou instruments fracturés.

Peut-on identifier les matériaux d’obturation sur la base de l’observation radiographique ?

Les radiographies préopératoires (orthocentrée et excentrée) permettent d’obtenir une pré-estimation de la longueur de travail, de localiser la limite apicale de l’obturation initiale et…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les douleurs postopératoires sont-elles systématiques en endodontie ?

La gestion de la douleur est un aspect critique de toute pratique endodontique, puisque c’est fréquemment le seul critère d’appréciation...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Situations endodontiques complexes : jusqu’où aller en pratique généraliste ?

Une méta-analyse publiée en 2021 rapporte qu’un adulte sur deux dans le monde présente au moins une dent avec une...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Ergonomie en endodontie : élément accessoire ou essentiel du traitement ?

Souvent reléguée au rang de sujet accessoire, l’ergonomie se trouve pourtant au cœur de chacun de nos gestes. L’International Ergonomics...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Anatomie endodontique : savoir identifier les pièges et les prendre en charge

La connaissance des morphologies externe et interne des dents est indispensable pour déjouer les pièges de l’anatomie endodontique, facteurs d’échec...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Préservation de la vitalité pulpaire : peut-on être sûr de sa décision ?

Le coût biologique et économique des défauts dans la prise en charge des lésions carieuses profondes est aujourd’hui établi. Il...
Biomatériaux Endodontie

Article réservé à nos abonnés Apports des biomatériaux dans la gestion des perforations endodontiques

Perforation supra-osseuse (fig. 1) Les perforations supra-crestales sont la plupart du temps iatrogéniques et surviennent lors de la réalisation de la...