Ergonomie en endodontie : élément accessoire ou essentiel du traitement ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2022 (page 54-72)
Information dentaire
Jusqu’où la pensée ergonomique peut-elle aller ? Se cantonne-t-elle uniquement à l’étude de la posture ou à l’organisation des espaces de travail ? L’ergonomie est définie par l’adaptation du travail à l’Homme. Cette adaptation concerne des concepts bien plus larges que le rapport du chirurgien-dentiste avec les outils (ergonomie physique) ou à l’agencement du plateau technique en endodontie (ergonomie organisationnelle), puisque l’ergonomie étudie également tous les processus mentaux qui influencent la réussite d’un acte endodontique (ergonomie cognitive). Les principes ergonomiques ne sont pas immuables mais sont l’objet d’une perpétuelle remise en question. En jouant sur ces trois différents niveaux de l’ergonomie, le chirurgien-dentiste peut répondre aux objectifs suivants : mieux soigner les patients, maintenir la qualité de vie physique et mentale de l’équipe médicale et optimiser la productivité.

Souvent reléguée au rang de sujet accessoire, l’ergonomie se trouve pourtant au cœur de chacun de nos gestes. L’International Ergonomics Association définit l’ergonomie comme « la discipline scientifique qui vise à la compréhension fondamentale des interactions entre les humains et les autres composantes d’un système, et la profession qui applique principes, théories, données et méthodes en vue d’optimiser le bien-être des personnes et la performance globale des systèmes ». S’intéresser à l’ergonomie, c’est avant tout accepter une remise en question perpétuelle pour adapter notre pratique aux attentes et aux moyens du moment. Cette démarche peut aboutir à des modifications profondes de nos actions, ce qui, indéniablement, a un impact majeur sur nos traitements.

Depuis de nombreuses années, cette discipline trouve un fort écho dans les domaines de l’aéronautique, de l’industrie et de la médecine. L’exercice presque exclusivement libéral de la dentisterie est peut-être à l’origine d’une exploitation limitée de l’ergonomie dans l’univers de la médecine bucco-dentaire. Pourtant, tout praticien gagnerait à engager des réflexions ergonomiques sur son activité. Souvent réduite à la prévention des troubles musculo- squelettiques (TMS), l’ergonomie a une approche bien plus globale. Il en existe trois dimensions : l’ergonomie physique, qui, outre la posture de travail, va s’intéresser à l’usage des outils ; l’ergonomie cognitive, qui s’intéresse à la façon d’organiser ses idées, à la mémorisation, à la gestion du stress et à la charge mentale ; et l’ergonomie de l’organisation, qui s’intéresse aux protocoles d’accueil et de soins du patient et à la gestion des ressources humaines.

Tous ces niveaux de l’ergonomie permettent de répondre à trois objectifs : mieux soigner les patients, préserver l’équipe soignante et optimiser la productivité (fig. 1).

Les objectifs…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Nécrose pulpaire et fêlure, quelle stratégie clinique ?

3e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Renaud...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Traiter 12 millimètres de canal pour déplacer une dent

2e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Jean-Charles...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Retraitement endodontique à travers un bridge : apport de la 3D

1er cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Raphaël...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les douleurs postopératoires sont-elles systématiques en endodontie ?

La gestion de la douleur est un aspect critique de toute pratique endodontique, puisque c’est fréquemment le seul critère d’appréciation...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Situations endodontiques complexes : jusqu’où aller en pratique généraliste ?

Une méta-analyse publiée en 2021 rapporte qu’un adulte sur deux dans le monde présente au moins une dent avec une...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Anatomie endodontique : savoir identifier les pièges et les prendre en charge

La connaissance des morphologies externe et interne des dents est indispensable pour déjouer les pièges de l’anatomie endodontique, facteurs d’échec...