Ergonomie et organisation du cabinet en endodontie

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°1 - 15 mars 2014 (page 25-34)
Information dentaire
Résumé
Travailler de façon ergonomique, c’est adapter sa technique, son environnement et son organisation de manière à effectuer une tâche le plus efficacement possible. Savoir reconnaître une mauvaise posture et pouvoir y remédier ; identifier les nouvelles technologies nécessaires à l’application de nouvelles techniques ; mettre à jour et actualiser son plateau technique ; repenser l’organisation de sa zone de travail et de ses procédures. Voilà autant de points qui doivent être soulevés si l’on veut travailler de manière ergonomique en endodontie. Appliquer quelques principes simples permet d’effectuer un traitement de façon plus rapide, plus efficiente et sans danger pour le patient, le praticien comme son assistante.

Implication clinique
L’ergonomie appliquée à l’endodontie présente de nombreux avantages. Quelques principes simples permettent rapidement de gagner du temps dans ses traitements, d’être plus efficace en étant plus organisé, et de se protéger des troubles musculo-squelettiques.

L’ergonomie, selon la définition du Petit Larousse, consiste en « l’étude quantitative et qualitative du travail dans l’entreprise, visant à améliorer les conditions de travail et à accroître la productivité ».
En dentisterie, l’ergonomie peut être définie comme l’analyse de l’environnement, des procédures, et des instruments et leur adaptation au praticien, au patient, et aux techniques. L’objectif est de rendre l’acte opératoire plus simple, plus rapide, et plus confortable tout en conservant ou en améliorant les taux de succès actuels.
Le traitement endodontique est une procédure particulière : elle demande du temps et de la concentration, la zone de travail est difficilement visible à l’œil nu, le plateau technique est développé, et sans une organisation bien définie, il est facile de perdre en rendement et en efficacité.
Pourtant, si l’on applique quelques concepts simples, si l’on apprend à utiliser les équipements mis à notre disposition, et si l’on s’organise correctement, il est possible de gagner du temps, d’être plus efficient, et même d’y prendre du plaisir !

Postures de travail
Les chirurgiens-dentistes constituent une profession à risque concernant les troubles musculo-squelettiques (TMS) (1). Les TMS sont des troubles qui se traduisent par des douleurs chroniques des structures d’appui des membres supérieurs et inférieurs (muscles, nerfs, tendons, articulations, cartilages) conduisant parfois chez les praticiens à des arrêts de travail temporaires et parfois même à une retraite anticipée (2).
Le traitement endodontique est une procédure qui impose à l’opérateur une position fixe et d’une durée prolongée. Si cette posture n’est pas correcte, elle peut très rapidement être à l’origine de TMS (3).
Une étude menée en 2002 sur une population de dentistes a identifié les conduites associées à l’apparition de ces troubles (4).
• Utilisation à risque des équipements :

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Le point de vue de l’endodontiste dans le diagnostic et le plan de traitement des lésions endo-parodontales

Étiologies et classification des lésions endo-parodontales La complexité des LEP reflète l’étroite relation entre le parodonte et le système endodontique....
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés La gestion chirurgicale des lésions endo-parodontales

Étiologie de la lésion endo-parodontale Les lésions endo-parodontales sont caractérisées par une infection simultanée de l’endodonte et du parodonte, nécessitant...
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Le contrôle de l’infection dans les lésions endo-parodontales : objectifs et moyens

Importance du contrôle de l’infection endocanalaire et parodontale dans les LEP Origine infectieuse des lésions endo-parodontales Une LEP établie est...
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Les traitements parodontaux des lésions endo-parodontales

Étiopathogénie, diagnostics et classifications Les lésions endo-parodontales sont toujours associées à une contamination microbienne. Ces contaminations peuvent être d’origine traumatique,...
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Comment améliorer le traitement endodontique lors des lésions endo-parodontales ?

Le cas particulier des pathologies endo-parodontales Les infections endo-parodontales impliquent une interaction complexe entre les infections endodontiques et parodontales, où...
Endodontie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Critères de décision et objectifs parodontaux du traitement des lésions endo-parodontales
Le point de vue du parodontiste

Diagnostic parodontal et classification selon l’EFP des lésions endo-parodontales De nombreuses classifications des LEP se sont succédé, basées sur l’étiologie, la...