Extraction implantation avec ou sans mise en charge immédiate ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2021 (page 292-300)
Information dentaire

À l’heure du culte de l’instantanéité, le traitement de l’édenté total maxillaire en mise en charge immédiate présente un défi majeur de prise en charge dans notre exercice.

Les avancées scientifiques (notamment en matière d’état de surface implantaire) permettent des traitements fiables et reproductibles en termes de mise en charge immédiate. Les avancées techniques, quant à elles, permettent le traitement prothétique dans un temps commun au temps chirurgical, conférant ainsi au patient un confort qui nous éloigne du temps des appareils amovibles conventionnels.

Mais si ce type de traitement se démocratise, il n’en reste pas moins un traitement de haute technicité, impliquant une compréhension fine de la demande et des attentes des patients, une analyse initiale rigoureuse de paramètres esthétiques et fonctionnels, une préparation préchirurgicale poussée et une planification méticuleuse avant toute intervention.

L’amélioration de nos connaissances ainsi que l’évolution de l’offre concernant le matériel implantaire (design et état de surface notamment) ont abouti depuis quelques années à un changement de paradigme en implantologie. L’extraction, l’implantation et la mise en esthétique immédiate pratiquées sous certaines conditions et en respectant certaines règles permettent l’obtention de taux de succès équivalents, voire parfois supérieurs à ceux obtenus par la technique conventionnelle [1-3].

Dans les cas de réhabilitation complète, ces techniques étaient à l’origine surtout pratiquées à la mandibule où la densité osseuse, les contraintes liées à l’esthétique ou à la fonction sont limitées et l’obtention d’un résultat final satisfaisant plutôt aisée.

Au maxillaire, d’autres difficultés rendent le traitement plus complexe. L’obtention d’une stabilité primaire suffisante, condition essentielle à une bonne cicatrisation osseuse, est plus difficile ; une bonne expérience en chirurgie est nécessaire. Une répartition des implants sur toute l’arcade pour une bonne distribution des forces peut être complexe de par la présence des cavités sinusiennes plus ou moins volumineuses dans les secteurs latéraux.

Enfin, les dents maxillaires jouent un rôle essentiel dans le soutien des tissus mous du visage et dans l’esthétique du sourire dans son ensemble. Le recours à une « check-list esthétique » telle que décrite par Dada et Daas en 2010 est vivement conseillé pour ne négliger aucun des paramètres [4].

Le bénéfice apporté par ces techniques d’extraction, d’implantation et mise en fonction immédiate est net dans les cas de réhabilitation complète au maxillaire en termes de réduction du temps de traitement, d’amélioration de la fonction masticatoire et d’amélioration de la qualité de vie (oral health related quality of life) [5]. Toutefois, il n’est pas raisonnable de systématiser…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Prévoir les résultats et maintenir les acquis en implantologie

Une réhabilitation implanto-portée a pour but de restaurer la fonction et l’esthétique sur le long terme [1]. Dans l’esprit des...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Restaurations implantaires complètes fixées : empreinte et conception

Les protocoles cliniques de réhabilitation implantaire complète transvissée sur implants sont aujourd’hui bien établis lorsqu’il s’agit d’utiliser les techniques conventionnelles d’empreintes...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Planification implantaire : de la conception à l’exécution

Réhabiliter le patient édenté complet ou celui qui va le devenir par une prothèse implanto-portée nécessite, en premier, la mise...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Chirurgie implantaire : technique guidée ou main libre ?

Les premiers pas en implantologie avaient comme objectif l’obtention de l’ostéo- intégration des implants et l’observation de leur taux de...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Restaurations implanto-portées compensant un édentement bi-maxillaire encastré : la prise d’empreinte

Un patient se présente en consultation d’implantologie pour compenser ses édentements maxillaire et mandibulaire. Lors de cette première consultation, une...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés L’implantoplastie pour le traitement des péri-implantites : revue systématique de la littérature. Partie 2

RÉSUMÉ Objectifs La fréquence globale des péri-implantites, pathologie d’origine bactérienne, affecte 20 % des implants et 10 % des patients. Il n’existe...