Extrusion orthodontique d’une incisive maxillaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°1 - 15 février 2017 (page 20-23)
Information dentaire

Situation clinique (fig. 1 à 9)

Orlhane B., 10 ans, est adressée à l’unité fonctionnelle d’orthodontie de l’hôpital Bretonneau par son dentiste suite à un traumatisme sur la 11. Le trait de fracture est infra-osseux et ne permet pas la réalisation d’une restauration prothétique de cette dent. Le praticien nous demande de réaliser une extrusion orthodontique afin d’égresser la dent sans que son parodonte suive le mouvement dentaire et d’augmenter ainsi l’espace biologique. La longueur radiculaire permet ce mouvement (rapport couronne/racine postextrusion inférieur à 1) et un traitement à l’hydroxyde de calcium est réalisé transitoirement durant le déplacement orthodontique. L’obturation finale sera réalisée une fois que les limites du trait de fracture seront supra gingivales et permettront la mise en place d’un champ opératoire étanche.
À l’examen clinique, Orlhane présente une classe I biproalvéolie aggravée par 11 fracturée et 25 enclavée et une classe II canine légère gauche. Cette malocclusion est associée à une classe II squelettique par promaxillie sur un schéma facial hyperdivergent. Il est décidé de ne pas traiter la biproalvéolie et la classe II squelettique modérées d’origine ethnique chez cette patiente.

Traitement (fig. 10 à 25)

Un appareillage multi-attaches a été mis en place aux deux arcades. Un composite transitoire a été réalisé sur 11 afin de pouvoir la tracter à l’aide d’un bouton collé sur la face vestibulaire. Après la phase rapide d’alignement/nivellement un arc acier .018x.025 est inséré au maxillaire avec un step vertical en regard de 11 pour mettre en place les forces verticales d’extrusion. Des forces lourdes sont appliquées et réactivées tous les 15 jours afin d’obtenir ce mouvement. Une chirurgie mucco-gingivale…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (Partie 2) : Adhésion à l’émail

Depuis les travaux de Buonocore, suivis de ceux de Newman et Miura, puis l’introduction de la technique du mordançage acide...
Biomatériaux ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (partie 1) : définition et données actuelles

Les travaux de Buonocore en 1955, puis ceux de Bowen en 1965 ont ouvert la voie du collage d’attaches orthodontiques...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion de la « période de contention » chez l’adulte

Ne pas confondre dispositif de maintien et période de contention Le dispositif de maintien est la pièce maîtresse de la...
ODF

Article réservé à nos abonnés Recommandations sur la contention

Hétérogénéité des pratiques [2] Les pratiques sont nombreuses et variées. En effet, la gouttière thermoformée est plébiscitée et utilisée au...
ODF

Article réservé à nos abonnés Spécificités de la contention en cas de parodontite

Les parodontites sont des pathologies d’origine bactérienne, aggravées par de nombreux facteurs (tabac, génétique, hygiène…) [1] et conduisant à une...
ODF

Article réservé à nos abonnés Approches multiples et variées pour contenir l’espace des incisives latérales absentes

Paramètres particuliers à prendre en compte Voici quelques aspects importants de la contention dans les cas d’agénésie des incisives latérales...