Fermeture de béance antérieure : quand la psychologie réoriente le protocole ortho-chirurgical initialement prévu

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°3 - 15 juin 2022 (page 48-56)
Information dentaire

Fermeture de béance antérieure : quand la psychologie réoriente le protocole ortho-chirurgical initialement prévu

Cas clinique

En 2008, la patiente, âgée de 34 ans, se présente pour le traitement de ses « dents mal placées, et de l’écart entre les dents du haut et du bas » (fig. 1). Elle a déjà bénéficié d’un traitement adolescent par plaque amovible maxillaire.

Au niveau exobuccal, la patiente présente un visage convexe avec un étage inférieur de la face augmenté et une absence de contact bilabial au repos traduisant un contexte dysfonctionnel. Le sourire est gingival et étroit.

L’analyse endobuccale et l’étude céphalométrique (fig. 2, tableau 1) confirment le diagnostic de classe II squelettique hyperdivergente avec une classe II molaire et canine bilatérale, associée à un encombrement, à une dysharmonie du sens transversal par endoalvéolie maxillaire, et une béance antérieure par infra-alvéolie incisive maxillaire dans un contexte dysfonctionnel de la musculature péri-labiale et mentonnière.

Tableau 1 : Valeurs céphalométriques

Valeur moyenne

Avant traitement – 10/04/2008

Après contention – 19/12/2011

FMA

25 ± 3°

33°

30°

FMIA

68 ± 3°

54°

55°

IMPA

87 ± 3°

93°

95°

angle Z

78°± X

71°

72°

Go-Gn/SN

32°± 2,5°

44°

41°

SN/ENA-ENP

8° ± 3

ENA-ENP/Go-Gn

25 ± 6

39°

36°

SNA

82°± 3,5°

83°

83°

SNB

80°± 3,5°

74°

76°

ANB

2 ± 2°

Ao-Bo

2 ± 2 mm

5 mm

3 mm

I/ENA-ENP

110° ± 6

108°

109°

I/i

132° ± 6°

128°

125°

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Le syndrome du fil, d’une détection précoce difficile au repérage aisé des cas sévères

Historique de la découverture du syndrome du fil (tableau 1) En 2007, Katsaros et al. [1] publient le rapport d’un cas...
ODF

Article réservé à nos abonnés Ressenti du patient après une chirurgie orthognathique

Matériel et méthodes Cette étude a été réalisée dans l’unité fonctionnelle d’Orthopédie Dento-Faciale (service d’odontologie, CHU de Lille), entre juin 2020 et...
ODF

Article réservé à nos abonnés Adapter sa stratégie thérapeutique aux caractéristiques de l’infraclusion antérieure

Comme le montrent les différents articles des deux numéros coordonnés par Sarah Chauty consacrés à l’infraclusion antérieure, les orthodontistes disposent...
ODF

Article réservé à nos abonnés Contention de l’infraclusion : vers de nouvelles approches

La stabilité de la correction de l’infraclusion est difficile : croissance résiduelle verticale qui s’exprime en fin d’adolescence, dysfonctions, voire persistance...
ODF

Article réservé à nos abonnés Traitement orthodontique de l’infraclusie : que pouvons-nous attendre des ancrages osseux ?

Les infraclusies antérieures chez l’hyperdivergent constituent un challenge pour l’orthodontiste (fig. 1 a-c) [1]. Les approches thérapeutiques conventionnelles s’avèrent actuellement peu efficaces chez...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion orthodontique des infraclusions antérieures

Les anomalies de la dimension verticale sont une des composantes essentielles des dysmorphies faciales et sont étroitement liées aux phénomènes...