Interception des malocclusions à l’aide des éducateurs fonctionnels

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°2 - 15 juin 2015 (page 117-129)
Information dentaire
Résumé
Dans notre clinique habituelle, nous devons intégrer les traitements de prévention et d’interception. Travailler sur les dysfonctions de la zone oro-faciale permettra d’éviter l’aggravation des malformations et favorisera une croissance harmonieuse de la face. La notion de temps est importante, c’est pourquoi il est nécessaire d’intervenir le plus tôt possible. Des appareils fonctionnels, souples et standards, avec ou sans indentation, vont permettre un déverrouillage des arcades dentaires et servir de guide d’éruption. Ces traitements sont très chronophages et vont nécessiter une modification de notre mode de fonctionnement au sein du cabinet.

Implication clinique
Le praticien devra effectuer un examen clinique complet, en s’appuyant sur des bilans radiologiques (panoramique, radiographie de profil, téléface), et photographiques (visage face, profil, et intrabuccales). Le choix de la gouttière se fera en respectant certaines règles et consignes. La mise en place d’exercices ainsi que la communication (orale, visuelle et écrite) sera primordiale.

L’interception des malocclusions à l’aide d’éducateurs fonctionnels fait partie de notre arsenal thérapeutique. Elle prend en compte l’ensemble des fonctions oro-faciales perturbées et permet de changer le comportement neuromusculaire du patient pour neutraliser au mieux ses dysfonctions. Cette approche permet de changer la fonction et successivement la forme en agissant dans les trois dimensions de l’espace sous condition d’avoir encore un potentiel de croissance suffisant (1).
Les premières questions qui se posent sont :
• pourquoi mettre en place cette approche thérapeutique ?
• à quel âge prendre en charge les dysfonctions, les malocclusions ? (2).
Il existe des possibilités de prévention (ensemble des moyens mis en œuvre pour empêcher l’apparition d’une dysmorphose) et d’interception des anomalies (acte thérapeutique simple permettant d’obtenir la correction partielle ou totale d’une dysmorphose déjà installée ou d’empêcher son aggravation) chez le jeune enfant : mais ces étapes de traitement vont-elles vraiment éviter l’aggravation des dysmorphies, éviter ou réduire un traitement correctif ultérieur ? Faut-il au contraire attendre la mise en place des dents permanentes ou le pic pubertaire pour une meilleure efficacité thérapeutique ?
Cet article a pour objectif global de présenter l’intérêt de la prise en charge précoce des anomalies fonctionnelles et occlusales à l’aide des éducateurs fonctionnels, ainsi que leurs caractéristiques principales. Il existe des situations cliniques où ces traitements ont toute leur place. Les résultats seront présentés, discutés, soulignant ainsi l’intérêt des éducateurs fonctionnels dans les traitements d’interception des anomalies chez l’enfant.

Pourquoi traiter précocement ?

La prévalence des malocclusions chez les enfants en denture temporaire et en denture mixte a été évaluée par différents auteurs qui ont montré leur importance ! Par…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Aspects juridiques de la communication professionnelle

L’évolution de la jurisprudence, en accord avec l’évolution des technologies, a vu modifier, par le décret n° 2020-1658 du 22 décembre...
ODF

Article réservé à nos abonnés La relation malade-médecin en souffrance(s) ?

La presse se fait l’écho d’un malaise grandissant dans notre système de santé. D’un côté des malades insatisfaits, revendicatifs, qui seraient...
ODF

Article réservé à nos abonnés Dissonance cognitive et stress du soignant : un lien à connaître

La pression à laquelle sont soumis les soignants est une préoccupation qui a pris de plus en plus d’ampleur ces...
ODF

Article réservé à nos abonnés La communication en orthodontie : du transistor aux réseaux sociaux

Lorsqu’on interroge les Français sur les mots ou expressions qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à l’orthodontie, outre les...
Occlusodontologie ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et occlusodontie fonctionnelle

Nous déplaçons des dents quotidiennement, développons les mâchoires, créons de beaux sourires. Mais nous interrogeons-nous suffisamment sur la finalité de...
ODF

Article réservé à nos abonnés Le microbiote buccal : quand les odontologistes bretons s’en mêlent

Les odontologistes rennais travaillent au sein de l’Inserm NuMeCan (nutrition, métabolisme et cancer), une unité créée en 2017 par l’association...