Intérêt des implants biseautés Osseospeed™ TX Profile®* dans la gestion des crêtes édentées

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 24-29)
Information dentaire
La gestion implantaire des crêtes inclinées peut se révéler complexe et provoquer une augmentation de morbidité liée à l’acte implantaire. Une alternative intéressante consiste en l’emploi d’un implant morphologiquement adapté à l’os receveur.

L’extraction d’une dent entraîne une modification importante des parois alvéolaires [1]. Ce remodelage est dissymétrique, bien souvent centripète, et aboutit parfois à une inclinaison de la crête après cicatrisation [2, 3]. En effet, le remaniement osseux consécutif à une avulsion dentaire dessine, dans beaucoup de situations cliniques, une inclinaison de la crête osseuse résiduelle dans le sens mésio-distal [16], qui rend complexe la gestion de la réhabilitation implantaire. En raison de cette inclinaison, le positionnement d’un implant standard nécessite un compromis chirurgical aboutissant soit à une régénération osseuse guidée permettant d’enfouir les spires exposées sur le versant le plus déclive de la zone édentée, soit une ostéo-ectomie de la crête osseuse entraînant une réduction de hauteur de la crête alvéolaire dans la zone la plus haute [4-9]. Ces procédures augmentent la morbidité de la procédure chirurgicale, élèvent les risques de complications postopératoires et ne créent pas une situation idéale pour le maintien de l’esthétique à long terme. Une solution plus conservatrice et sécurisée consiste en l’utilisation d’un implant adapté à l’anatomie osseuse (possédant un plateau implantaire en forme de col biseauté), qui optimise le support osseux et réduit le risque de perte de l’os marginal non soutenu.
L’implant OsseoSpeed™ TX Profile® (*Astra Tech Implant System™), grâce à son col incliné, représente une option thérapeutique dans les situations d’inclinaison antéro-postérieure de la crête alvéolaire. Son intérêt est d’autant plus séduisant que les niveaux d’évidence et de prévisibilité des techniques de régénération osseuse guidée sont faibles [10] (gains de hauteur osseuse variant de 2 à 8 mm) [11]. Cet implant peut également être détourné de son indication principale (réhabilitation d’une crête inclinée dans le sens vestibulo-palatin). En effet, l’inclinaison…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie

Article réservé à nos abonnés Le défi du sourire gingival approche prometteuse de la toxine botulique

RÉSUMÉ Contexte Face à une société où la quête du beau est omniprésente, les patients cherchent de plus en plus...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Utilisation de grille en titane pour une régénération osseuse prévisible dans le secteur maxillaire antérieur : un rapport de cas

RÉSUMÉ La perte d’une dent à la suite d’un traumatisme peut engendrer une résorption osseuse importante qui nécessite souvent un...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Association sinus lift et ROG en un seul temps opératoire : cas clinique

Situation initiale Patient de 55 ans adressé pour une augmentation de volume osseux dans le secteur maxillaire postérieur gauche. Les...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés SUI 2024, une rencontre universitaire autour de l’implantologie

Au cours d’une journée très dense, chaque intervenant représentant son Diplôme Universitaire a pris la parole pour présenter un cas...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Préservation alvéolaire : la « Socket Shield Technique »

RÉSUMÉ Les exigences grandissantes des patients nous ont conduits à modifier notre pratique. Le principe de gradient thérapeutique, bien connu...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Intérêts des piliers de cicatrisation Iphysio dans la gestion du profil d’émergence en implantologie

Les critères de succès de l’ostéointégration sont définis depuis des décennies (immobilité de l’implant, pas de radio transparence autour de...